AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité

Accueil > Collectifs > AC ! Paris > Radiations : Neuf règles d’or pour déjouer les pièges de (...)

Radiations : Neuf règles d’or pour déjouer les pièges de l’ANPE

dimanche 28 janvier 2007, par AC ! Paris, Reseau Solidaire d’Allocataires, RTO Paris

En un an de permanence anti-radiation, les précaires d’AC ! et de RTO ont vu le pire : convocations jamais reçues, radiations maintenues malgré les justificatifs légaux (certificats médicaux, attestation de l’employeur ou de l’organisme de formation).

Nous avons vu des agents zélés piéger les précaires en leur soutirant des infos susceptibles de les faire radier, par exemple en leur faisant écrire que leur état de santé ne leur permettait pas d’être à la recherche permanente et effective d’un emploi ou qu’ils avaient des problèmes de garde d’enfant.

En un an, nous avons aussi vu l’efficacité de la solidarité : dans l’immense majorité des cas, l’intervention collective et publique à deux, à quatre ou à dix permettent l’annulation de la radiation, même quand elle est légalement justifiée, même quand les délais de recours sont épuisés.

Pour éviter d’en arriver là, voici 9 règles d’or que l’expérience nous dicte :

RÈGLE D’OR 1 : la parole passe, les écrits restent.

Chacun de vos contacts avec l’ANPE doit laisser une trace écrite : le téléphone ou les déplacements à l’agence sans délivrance d’une attestation de passage ne vous donnent aucune garantie.

Nous avons recueilli des dizaines de témoignages qui vont dans le même sens : des chômeurs téléphonent ou passent à l’agence pour dire qu’ils ne pourront être présents à une convocation mensuelle, on leur répond qu’il n’y a pas de problème, que le conseiller sera prévenu, qu’un autre RDV leur sera fixé.

Résultat : deux semaines après, la radiation tombe !

De la même manière, quand l’avis avant radiation vous parvient, tout recours, toute explication de votre absence doivent être écrits.

Nombre de précaires, téléphonent voire même passent après le RDV manqué à l’ANPE ; on leur répond qu’il n’y a pas de problème, et bien souvent la radiation définitive arrive et une partie des voies de recours sont épuisées.

Donc, le seul moyen de prévenir ces entourloupes c’est l’écrit.
- envoi en recommandé des courriers ou
- dépôt à l’agence avec demande d’attestation de dépôt.

RÈGLE D’OR 2 : pas de nouvelles, mauvaise nouvelle.

L’immense majorité des précaires inscrits à l’ANPE sont désormais assujettis au contrôle mensuel, même si des disparités existent localement. L’immense majorité des radiations le sont pour absence à convocation.

La récurrence des témoignages dans ce sens montre bien que de nombreux précaires ne reçoivent jamais des convocations prétendument envoyées par l’ANPE, mais directement l’avis avant radiation, voire la radiation définitive.

Si vous êtes déjà dans le dispositif de contrôle mensuel, si vous êtes inscrits depuis quelques mois à l’ANPE et qu’aucun courrier ne vous arrive, pensez à les contacter vous-mêmes ne serait-ce que pour vérifier qu’il n’y a pas une procédure de radiation en route.

RÈGLE D’OR 3 : je suis à la recherche permanente d’un emploi (en tout cas c’est ce que je dis à l’ANPE).

Vous avez des problèmes pour faire garder vos mômes, vous êtes dépressif et vous n’arrivez tout simplement pas à lire une annonce ANPE, vous avez des problèmes de logement et d’autres urgences qu’envoyer des CV toute la journée.

Et bien, l’ANPE n’est surtout pas le lieu où en parler, même si vous avez besoin d’une oreille attentive et si vous cherchez des solutions.

Pourquoi ? Parce que le Code du Travail stipule que pour avoir droit aux diverses allocations chômage, il faut être à la recherche permanente et effective d’un emploi. Si, pour une raison ou pour une autre, vos problèmes sociaux ou de santé vous empêchent de chercher du boulot, ils suffisent pour que vous soyez radié.

Nous avons vu les pires horreurs dans ce domaine : des allocataires de l’ASS, à qui on impose visites médicales ou que l’on cuisine sur leur état de santé, pour les faire déclarer inaptes au travail et les faire sortir du dispositif, des parents radiés avec la mention "s’occupe de ses enfants", des SDF radiés...

Tenter d’attendrir son conseiller est un jeu dangereux. Si vous tombez sur un juste, il ne fera pas apparaitre ces éléments sur votre dossier, ou vous donnera discrètement l’adresse de collectifs de précaires, mais si ce n’est pas le cas, vous avez de bonnes chances d’être éjectés du dispositif.

RÈGLE d’OR 4 : je n’ai rien reçu, je vous le jure.

L’ANPE a un petit problème avec les convocations. Les envoyer en recommandé, ça coûte cher. Le hic, c’est que plusieurs décisions de justice ont confirmé la règle : en cas de litige, c’est à l’ANPE de prouver qu’elle a bien envoyé le courrier, pas au convoqué de montrer qu’il ne l’a pas reçu.

Cette petite faiblesse du dispositif ne signifie pas que le recours en justice soit le meilleur moyen de faire annuler une radiation : en effet, c’est très lent et bien sûr l’ANPE peut faire appel, ce n’est donc pas ça qui va régler vos problèmes de revenus.

Mais du coup, dire qu’on n’a pas reçu une convocation est le meilleur moyen de se protéger quand on a manqué le rendez-vous.

Par exemple quand
- vous êtes parti en vacances sans prévenir l’ANPE et l’ASSEDIC comme la règlementation vous l’impose,
- vous n’avez pas indiqué votre nouvelle adresse à l’ANPE ou à l’ASSEDIC, ou vous recevez votre courrier à une adresse où vous ne passez pas assez souvent,
- vous avez oublié le RDV, ou tout simplement vous n’avez pas eu le courage d’y aller.

Soyons clairs, dans toutes ces situations, si votre objectif est d’être reconnu comme le chômeur le plus honnête de l’ANPE, statut non rémunéré, dites la vérité.

Mais si vous voulez conserver votre revenu de remplacement, ce qui fait de vous, non pas un assisté mais une personne qui garde ses droits, alors il vaut mieux mentir.

RÈGLE D’OR 5 : se soumettre sans discuter, ce sera subir toujours plus.

Derrière tous les discours sur l’aide au retour à l’emploi, se cache une réalité comptable dont tous les agents un peu sincères peuvent témoigner : chaque agent a un "portefeuille" d’inscrits à gérer.

L’agent qui gère bien et qui peut donc espérer grimper dans la hiérarchie est celui dont le portefeuille diminue rapidement.

En cette période de chômage de masse, le meilleur moyen de faire diminuer le nombre d’inscrits, n’est évidemment pas de leur chercher un boulot ou une formation choisie.

Donc l’agent qui veut être bien vu et grimper les échelons a tout intérêt à faire ce qu’on lui dit : radier, mais aussi vous proposer des stages bidons, des formations moisies, du travail gratuit qui vous font sortir du dispositif un mois ou deux.

Si vous êtes du genre je vais dire oui à tout pour ne pas avoir d’emmerdes et me faire bien voir, vous allez faire le bonheur du conseiller carriériste, qui en vingt minutes chaque mois trouvera le moyen de vous imposer un emploi du temps bien chargé.

Par contre, si vous êtes ferme, décidé, si vous montrez que vous connaissez vos droits, le conseiller carriériste a de bonnes chances de ne pas vouloir perdre son temps.

RÈGLE D’OR 7 : Je suis en perpétuelle demande.

Tout le temps passé en entretien à vous refuser des choses est du temps en moins pour vous en imposer.

L’ANPE est là pour vous aider, qu’ils disent ? Prenez les au mot.

N’arrivez jamais à un entretien sans avoir prévu des demandes à formuler : un billet de train pour aller à un entretien, la liste de tous les organismes de formation susceptibles de proposer LE stage qui vous intéresse, les études de marché disponibles pour le secteur où vous voulez créer votre entreprise, vos droits à accéder à tel ou tel financement. N’oubliez surtout pas de lui rappeler chaque mois ce qu’il n’a pas fait le mois dernier.

Si on vous propose une offre d’emploi, en contrat précaire, vous n’êtes pas forcément contre, mais avant de vous engager vous avez besoin de connaitre les possibilités de formation, les conditions d’accès à la prime pour l’emploi, le taux d’embauche moyen en CDI après ce type de postes, le statut des heures supplémentaires.

Et naturellement, il est impératif qu’on vous explique clairement les possibilités de cumul salaire/allocation et ce qui se passe si vous cumulez deux emplois à temps partiel.

De même s’il s’agit d’un stage imposé : quelles sont les compétences professionnelles des formateurs, serez-vous rémunéré, combien de retours à l’emploi après, s’agit-il d’en sortir avec un diplôme ou seulement un certificat de qualif pour une entreprise donnée ?

Soyez plein de "j’ai appelé le Ministère, on m’a dit autre chose", "j’ai vu sur internet qu’il y avait un problème sur cette question", "j’ai rencontré d’autres demandeurs d’emploi qui ont suivi cette formation et ils m’ont dit qu’ils avaient perdu leur temps".

RÈGLE D’OR 8 : je ne dis jamais oui tout de suite.

Quel que soit le niveau de pression, c’est comme au commissariat, on prend le temps de voir son avocat.

Donc, quand l’agent veut à toute force nous faire accepter quelque chose maintenant, que ça nous intéresse ou non, on prend son temps, on lui indique poliment mais fermement qu’on va y réfléchir.

Et l’on n’hésite pas à lui dire qu’on va consulter un collectif de précaires pour connaitre ses droits, et qu’éventuellement on reviendra accompagné, ce qui est un droit.

RÈGLE D’OR 9 : ON NE RESTE PAS SEULe. Dans la mesure du possible, on se rend toujours accompagné à l’ANPE, même pour le contrôle mensuel.

Voir l’article complet


- Contrôle CAF, refus du RSA ?
- Avec le RSA vos revenus baissent et vous n’y comprenez rien ?
- Radié du Pôle Emploi ?
- Vous galérez avec la CAF, pour toucher le chômage, la Sécu, ou les services sociaux ?

Avec ou sans papiers, avec ou sans emploi, la solidarité est l’arme des précaires !

Venez nous rencontrer, vous informer, rencontrer d’autres précaires pour faire valoir vos droits aux permanences de lutte du Réseau Solidaire d’Allocataires.

A Paris : tous les mardis de 18H 19H30 à la Maison des Associations du 18ème arrondissement, 15, passage Ramey, métro Marcadet- Poissonniers
Contact Tel : 09 54 70 66 22
Mail : ctc.rsa@gmail.com
Site : http://www.collectif-rto.org

Chaque semaine, nous sommes présents devant des agences Pôle Emploi et des CAF d’Ile de France. Contactez nous par mail pour les dates et lieux exacts. Si vous nous écrivez pour un problème précis, n’oubliez pas d’indiquer votre département d’origine !

Messages

  • bonjour (façon de parler...)

    voilà un nouveau thème de réflexion :
    la radiation pour fin de CDD, qui plus est, cdd à 20h par semaine

    du 16/01/06 au 15/01/17, j’ai travaillé en CDD, 20 heures par semaine
    j’ai continué à pointer... jusuqe-là tout va bien (?!)

    les heures travaillées entre 2002 (fin de mon CDI) et aujourd’hui n’ont jamais été prises en compte par l’ASSEDIC

    aujourd’hui 31 janvier 2007, je vais sur le site de l’ASSEDIC pour pointer, et j’apprends que j’ai été radiée à compter du 15...

    j’ai fait partie de la "charette des recalculés"... j’ai été radiée à cette époque-là pour non présenatation à une convocation de l’ANPE jamais reçue... ça vous rapelle quelque chose ???

    il se trouve que mon métier est : Conseillère en Insertion Professionnelle, donc je travaill au contact le plus étroit avec anpe et assedic - bien que, rassurez-vous, ni moi ni mes collègues n’avons jamais accepté de nous rendre complices des manoeuvres - légales ou non - de ces organismes à l’égard des demandeurs d’emploi.
    il se trouve également, que bien qu’aux "premières loges", grand nombre d’informations administratives et légales détenues par ces organismes et les ministères afférentsne nous sont pas accessibles...

    Par le plus grand des hasards, auriez-vous les textes, les directives,... que sais-je ? permettant de comprendre, de vérifier si la procédure est légale, si je peux (nous pouvons tous) faire quelque chose ???

    merci de vous pencher là-dessus

    et CON-TI-NUEZ !!!!
    votre association est iondis^pensable

    claudie sanchez

    • Bonjour, je passais par hasard sur des sites afin de trouver des informations et je suis tombé sur votre site, bien evidemment je m’y suis arreté et pour cause : je suis conseiller a l’ANPE.

      Nous avons accueilli recemment le suivi mensuel (pour vous c est du controle ce que je peux encore comprendre)
      J’adhere a plusieurs choses qui sont ecrites ici comme la lourdeur administrattive, le fait qu’on ne recoive pas tout le temps son courrier, les radiations qui appraissent comme çà sans raison.(je passe là dessus on pourrait en parler des heures...)

      Là ou j’adhere moins, c’est la généralisation du caractère démoniaque du "conseiller", vil et abjecte petit etre qui ne vise qu ’radier en vue d’obtenir une promotion.

      Je ne nie pas que cette categorie de conseiller existe, mais a ma connaissance elle est quand meme minoritaire.
      Pour ma part, je suis parti sur ce metier dans l’optique d’apporter un service a la personne et non de la desservir, bien sur on a pas toujours reponse a tout, mais avec un mois avant de se revoir, on a le temps de rechercher.
      Je ne pense pas etre le seul a avoir une reelle volonté de faire bouger les choses.Les gens que j’ai en "portefeuille" (et oui ca s’appelle bien comme çà), je ne les reçoit pas pour remplir des quotat et je ne cherche pas a faire qu’ils soient radiés.

      Alors meme si ca existe, ce serait judicieux de ne pas généraliser et de ne pas se mettre au niveau de certaines personnes (je le redis minoritaires) pour qui le demandeur d’emploi n’est qu un "feneant qui veut continuer a glander en touchant son RMI" (individu existant mais egalement en minorité).

      Je vais continuer a explorer votre site bien construit en espérant y trouver également des choses permettant d’"agir contre le chomage" : des adresses utiles pour les formations, comment entrer dans ces formations, comment trouver ce que l’on veut faire, comment trouver une entreprise qui pourraient nous embaucher, comment vivre de ce que l’on aime... et tant d’autres sujets comme les aides aux chomeurs trop souvent méconnues meme de notre part (j’entend par là les conseillers, la regles d’or où l’on dit d’arriver avec des questions est pour moi la meilleures, personnellement je ne sais pas tout mais si on vient me voir avec une question je vais tout faire pour apporter les reponse ou les adresses ou les avoirs)

      J’espere pour vous que vous ne sombrerez pas dans l’ultra-syndicalisme qui passera au crible les (nombreux) travers de la société mais n’apportera pas de réelles tentatives de solutions.

      Il y a du bon partout, bon courage a vous

    • Si vous cherchez des offres d’emploi sur le site d’AC !, vous allez être déçu. Nous sommes une association de défense des droits des chômeurs et précaires. Pour les officines dont la fonction est de fournir de la main-d’oeuvre bon marché aux employeurs, voir les associations d’insertion, les agences d’intérim et...l’ANPE.

      Par contre, si vous voulez savoir ce que vos collègues pensent de votre institution, rendez-vous sur

      Etat des lieux morose du syndicalisme à l’ANPE

      Allez, sans rancune. Personne n’est parfait.

      AC ! 54

    • Bonsoir

      Si vous parcourez ce site vous verrez que nous sommes en permanence solidaires des luttes des travailleurs de l’ANPE et notamment de ceux qui sont précaires, en contrat aidé particulièrement.
      Vous verrez qu’AC ! Paris et d’autres ont toujours relayé les appels des syndicats ANPE et ASSEDIC à la grève.
      Il n’est pas dit dans cet article que tous les agents anpe sont des salauds : il s’agit d’un article de conseils et d’auto défense pour les précaires confrontés au contrôle et à l’arbitraire : quand on arrive à son entretien , on n’est pas censé deviner qui est l’agent en face de nous et une attitude aimable n’est pas une garantie.
      Sinon juste un point : sur la minorité qui touche le RMI et ne veut pas travailler.Je ne sais pas ce que vous voulez dire par là : que des gens ne veuillent pas aller bosser, parce qu’ils n’en peuvent plus du merveilleux monde de l’emploi , parce qu’ils n’ont pas envie de perdre leur vie pour un SMIC qui ne permet même plus de se loger ou d’avoir accès à plus qu’au ( strict ) minimum, parce qu’ils se sentent plus utiles dans d’autres activités que dans un emploi de contrôleur ou dans une usine d’armement ou de conneries inutiles ?
      Et alors ceux là, il faudrait leur retirer leurs misérables 400 euros ?
      C’est à cause d’eux si pendant ce temps là d’autres se lèvent à cinq heures du matin ?
      Mon projet de société c’est un projet, ou bien sûr il faudra bien parfois se lever à cinq heures du matin, que les boulots utiles mais épuisants soient faits, mais pas toujours par les mêmes pour pas un rond .
      Celui de ceux qui stigmatisent de prétendus fainéants et assistés, c’est celui qui se dessine dans ce pays : des patrons qui volent doublement les salariés, en les payant aux lance pierre et en piocchant dans les caisses de solidarité , si bien qu’entre les EMT, les contrats aidés et les exonérations de charges, il est aujourd’hui possible de faire tourner sa boite presque exclusivement avec des travailleurs qui ne coutent rien ou des miettes.Et de l’autre, au pire les morts de misère, au mieux travailler toujours plus pour vivre toujours moins bien.
      Je m’éloigne du sujet et vous savez tout ça mieux que moi, puisque ces offres d’emploi de merde, vous les voyez passer tous les jours.

      Donc sans rancune et à bientôt.

      Une Rmiste d’AC ! Paris

    • Quelle connerie, c’est comme dire que que tous les chomeurs sont aussi stupides et aigri que toi. Les conseillers ANPE ne sont ni plus cons ni plus malins ni plus salauds que les autres français.
      Seulement, dans tes difficultés ce sont les seuls interlocuteurs que tu as. Ta haine, ta peur et tes rancoeurs, ils sont les seuls à en être témoins. C’est bien pratique pour un Etat de mettre en première ligne un administation. Elle n’est pas parfaite, loin de là, mais elle est constituée d’homme et de femme, pas de monstre. On attend beaucoup d’eux, beaucoup plus que ce qu’ils peuvent donner.

    • Bonjour,

      Je suis à la recherche d’un emploi ; je bénéficie de l’ASS ; je suis arrivée à Aurillac le 1er mars 2006 suite à une mutation de mon conjoint.
      Après plusieurs mois de recherche d’emploi, mon beau père m’a trouvé un emploi du 17 juillet au 17 novembre 2006....comble de la mauvaise foi de mon conseiller....me menacer d’une radiation administrative de 2 mois puisque je suis restée inscrite comme demandeur d’emploi. Mais aucun texte ne m’y oblige...

    • Bonjour
      le 27 mars dernier j ai été convoquer pour un control,
      sur mes recherches d emplois.Or ce jour la j etais en mission interim, ayant prevenu l anpe en y joignant mon contrat quel fut pas ma surprise de recevoir par
      courrier que j etais radier des assedic pour une durée
      de deux mois .MOTIF non present a la convocation.
      de qui se fout on chercer l erreur

    • Bonjour,

      J’ai eu un bébé en aout 2006, suite à cette naissance j’ai du démissionner de mon emploi. J’ai ensuite pris un congés de lobre choix d’activité. Je m’étais renséigné auparavent aupres d’une conseillère assedics qui m’avaient affirmé que les 4 mois non indemnisés après une démission étaient compris dans les 6 mois de mon congés. Désormais j’ai enfin un mode de garde et je suis en recherche active depuis 1 mois avant la fin de mon congés mais mon demande auprès de la comission paritaire a été refusée. Je ne comprends vraiment pas, j’ai prouvé que j’étais en recherche active. Que puis je faire ? Y a t il un recours possible ? Au bout de combien de temps puis je représenter mon dossier ?

      D’avance merci

    • Dommage pour vous, car vous êtes bien la seule à agir de cette façon... Alors pourquoi ne pas sensibiliser vos collègues à cette nouvelle façon de penser, car il y aurait fort à faire dans ce domaine ?
      Le problème aujourd’hui, c’est que la majorité des conseillers de l’ANPE n’ont pas été vraiment confrontés à la recherche d’emploi, et n’ont pas le pouvoir d’agir, ce que je trouve dommage, quand même !
      Conclusion, aujourd’hui, c’est nous, demandeurs d’emplois qui en subissons les conséquences (radiations abusives, j’en passe et des meilleures)...
      Je suis en plein dedans et j’ai vraiment du mal à le vivre, sincèrement, car j’ai appris que, d’un département à l’autre, les conditions d’accès à l’emploi en contrat aidé pouvaient être différentes ! Dommage pour moi, j’habite en Touraine, même si je ne l’ai pas forcément choisi !
      Alors, ouvrez les yeux, s’il vous plait, et rendez-vous compte, enfin, que votre fonction première, qui serait de permettre l’accès à l’emploi, est bien loin d’être accomplie au quotidien, malheureusement...
      Car, au contraire, vous passez votre temps à pourrir la vie aux gens qui ont vraiment besoin et envie de travailler !
      Après ça, ne vous étonnez pas que des sites comme "Actuchomage" existent, s’il vous plait, car moi, j’ai été radiée cette semaine, de façon franchement abusive de la part de l’ANPE, et ça c’est une réalité quotidienne, malheureusement pour nous. Sans compter que nous n’avons aucun moyen de nous en défendre, sous peine d’être marquée à l’encre rouge... J’en ai pour preuve de m’être battue il y a un an pour l’accès à un contrat aidé et d’être radiée aujourd’hui, un an après, sans raison.
      Dommage pour vous si vous travaillez aujourd’hui à l’ANPE...

    • Le 05/05/08 je termine un cdd mi-temps, un cae de 20h00. J’appelle les assedics le 06/05/08 pour leur signaler.
      J’apprend aujourd’hui qu’ils m’ont radié alors que je termine un CAE 20h00, et que je pointai tout les mois comme demandeurs d’emploi. Pendant ce CAE de 6 mois, de nov 07 à mai 08 je percevai des indemnité chômage en plus de ma paie du mi-temps. Juste avant ce CAE 20h00 j’avais un chômage sur la base d’un 35h00.
      J’ai recu aujourd’hui un courrier comme quoi, le 6 mai j’ai demandé lors d’un entretien téléphonique de ne plus être demandeurs d’emploi, alors que je les avais appelé pour leur signalé ma fin de contrat... franchement, après 6 mois de pointage au jour près !
      je suis dans l’impasse,je me demande comment ils vont recalculé mes droits, si j’aurai encore droit à mon chômage et sur quel taux.

    • Bonjour,

      En ce qui concerne les stages en entreprises non rémunérés je trouve cette pratique scandalisante à notre époque ou il n’existe plus le plein emploi . En effet, il faudrait considerer l’enbsemble des ces formations comme une masse salariale offerte gratuitement aux "patrons". D’autant plus que dans quasiment tous les domaines de formations choisis on envois les stagiaires pour etre evalué en mileu de travail. C’est selon moi, une contradiction terrible , envoyer des gens travailler gratuitement alors qu’il n’y aucuns emplois et que l’on mondialise et delocalise à tour de bras !
      J’ai été un juriste et un négociateur durant des années , c’est grave de la dire mais aujourd’hui, il n’y a plus rien à gratter...Il faut se battre et surtout durement pour obtenir !

    • Vous préchez pour votre paroisse Pôle Emploi, dans ce monde je puis vous dire que rien n’est beau et gentil, beaucoup d’agents ne sont qu’à la poursuite du rendement comptable, certains sont même injurieux avec les chomeurs, alors n’essayer pas de nous faire croire le contraire et votre bonne intention d’aider votre prochain me semble d’une autre ère colonialiste.Le chomeur doit se prendre en mains, chercher, chercher par lui même et ne rien attendre du pôle emploi. C’est la meilleure chose que je puisse dire. Bon Courage à tous ceux et celles qui cherchent un emploi, ne baissez pas les bras, contacter toutes les associations pour vous aider, et passez une bonne journée.

    • il y a du bon partout et parfois peu de mauvais mon cousin qui est pessimiste voit toujours en "noir" avez vous une adresse mail pour avoir des conseils
      je vais essayer d’aider mon cousin pour qu’il retrouve du travail

    • Bonjour,
      Je viens de lire votre article et je m’adresse à vous, je suis en CAE dans une
      association (prospère) ,je gère à moi seule 500 adhérents sur 20H , non en fait ,je fais 20H de secrétariat en 16H car le mercredi j’accompagne une cinquantaine d’enfants à la piscine. Le CAE est un bouche trou, le secrétariat + le gardiennage d’enfants.

      Mon employeur ne pérennisera pas mon emploi mais reprendra en août une autre secrétaire (ce sera la quatrième) (main-d’oeuvre pratiquement gratuite, la belle aubaine. Je serai donc à la case départ début août.

      Je suis écoeurée par ces pratiques. Je souhaiterais faire une formation en informatique -bureautique -internet niveau 2 ou 3 avec l’organisme le CUCES APP supérieure.
      Ai-je le droit de faire cette formation ? Mon employeur me dit que maintenant il ni a plus obligation de faire faire une formation à un CAE.Puis-je disposer d’heures de formation pendant mon temps de travail, qui peut me renseigner ? Quels sont mes droits.
      J’ai 55 ans et je sais qu’après ce CAE, je ne retrouverai plus d’emploi.
      Cette formation me permettrait d’être autoentrepreneur et de proposer mes services pour faire de la frappe thèses, devis, livres........
      Le pôle emploi d’où je dépends est avare de renseignements, en fait je ne sais rien sur les droits des séniors .

      Pour tout vous dire , je viens de lire confessions d’une taupe à pôle emploi et je comprends pourquoi nous sommes radiés si facilement, pourquoi on ne nous dit rien sur nos droits, et surtout les paroles assassines à votre âge Madame, vous ne retrouverez rien, il ne faut pas être difficle.. faites une formation pour vous occuper des personnes âgées !!!!

      Je cherche une aide, quelqu’un qui pourrait m’aiguiller c’est pourquoi je m’adresse à vous. J’habite Nancy (54), y-a-til un collectif précaires, un organisme sérieux de défense des chomeurs , une association d’entraîte ;

      Un grand merci si vous pouvez m’apporter un peu d’aide, croyez-moi le pôle emploi d’où je dépends n’est pas chaleureux et avare de renseignements. Les conseillers sont toujours débordés.
      Cordialement.

    • Nous allons vous contacter dans les meilleurs délais.

      AC ! 54 (Collectifs de Meurthe-et-Moselle)

    • J’ai travaillé en interim durant 8 mois, je pensais donc avoir droit à 8 mois d’allocation retour à l’emploi. Mais je n’ai droit qu’a 4 mois, car pendant que je travaillais je ne me suis pas actualisé une fois, j’ai donc été radié. Je me suis tout de suite réinscrite, à ce moment là je n’avais pas encore fait mes 4 mois minimum pour avoir droit à l’are. Le faite de me réinscrire à soit disant coupé ma période de travail en une partie de 5 mois de travail donc que 4 mois d’allocation et une de 3 mois ou je ne toucherais rien car il faut 4 mois minimum.

      Mais pour moi j’ai travaillé 8 mois d’affiler quand même, est-ce normal ?

    • j’ai cinquante quatre ans, et j’ai demandé une reconnaissance handicapée le temps qu’elle arrive, me voilà coincée dans un stage bidon de remobilisation ou on nous demande ni plus ni moins que d’avoir un stage de quinze jours en huit jours, j’ai fais des ces etc, toutes les daubes sous payées et surexploitée par des gens bien sous tout rapport qui nous voient bien sur arriver de loin. ;naturellement je vais pas trouver en secrétariat vu que mon cap date des années quatre vingt mais on me dit que si et que ça me fera connaitre des futurs requins qui vont me manger. ;aussi marre, et je vous comprends la même omerta ici, regne sans partage je suis de gironde..

    • J’ai un BTS de secrétariat de 1982, d’après Pôle Emploi, il n’est plus adapté il faut donc que j’y ajoute des compléments comme la comptabilité ou ressources humaines. Mais impossible d’avoir une formation parce que justement j’ai un BTS, donc suffisamment diplômée, on s’occupe de ceux qui n’ont pas de diplômes !

      Mais pas grave, je suis éligible aux contrats aidés, à temps partiel avec le salaire de misère qui va avec ! problème, c’est que là, je suis trop âgée et/ou je connais trop bien le droit du travail (donc une vraie emmerdeuse).

      Et on doit faire ces trucs bidon sous peine de se voir enlever son maigre revenu qui ne suffit même plus à en même temps payer les factures et manger (faut choisir !).

    • Bonjour,
      je suis inscrite sur pole emploi depuis août 2012 en août 2013 j’ai pris un cdd de 6 mois qui a été renouvelle 6 mois. Je continuais à pointer et aujourd’hui mon contrat est terminé. Dois je attendre fin août pour pointer et être payé vu que j’avais le droit à deux ans ou vont ils recalculer mes droits ? Si c’est le cas je vais devoir fournir mes fiches de paie mais quand ? Et dois je leur téléphoner pour leur dire que je ne travaille plus.

    • Le plus simple c’est d’appeler le 3949 puis 4.

      Normalement vous devez avoir le choix entre reprendre les anciens droits ou faire recalculer et donc comparer.

    • je ne sais pas dans quelle monde tu te trouve c’est tout le contraire il y a autant de conseiller qui ne cherche pas a radié que de personne qui ne souhaite pas retrouvé un emploi c’est la grande majorité et non pas la minorité comme tu le sous entend j’espère qu’on te donne un bonus pour dire cela ou alors tu as tout compris de travers la vérité est celle si en résumer soit tu est un menteur ou un hypocrite un conseiller est une personne qui est prête dans mon cas qui se fiche totalement de mes projets professionnelles tout en voulant m’obliger a me faire trouver le premier travail même si je n’ai aucune raison de le faire c’est donc une insertion professionnelle poussive voire totalitaire et si tu as le malheur de refuser le mot de fin est radiation et pour en arriver la il on tout un millier d’excuse toutes les unes plus humiliantes les unes que les autres après il se peut qu’il y est un conseiller sur cent qui est un minimum de savoir vivre est de dignité pour ne pas renter dans leur manège mais ce conseiller la se retrouvera a la place de l’humilier c’est dans ce monde que l’on vit actuellement ou plus tu est pourrit et plus tu est le mieux payer et ou plus tu es bon et ou tu bénificie comme récompense d’aucune augmentation mais au contraire d’heure supplémentaire pas payer sup voir pas payer du tout en un mot d’escrocrie salarial c’est malhereusement comme ca que le monde tourne et ca ne vas quand s’empirant .les mauvais sont bon et les bon sont des pigeon un monde ou tout tourne a l’envers

    • Eh bien, moi, je ne sais pas où vous avez appris à écrire, mais je dois dire que c’est totalement incompréhensible. On ne vous a pas appris à faire des phrases, mettre des points et des virgules ?
      Les prochains qui écrivent de cette façon, on fiche leurs courriels à la corbeille.

  • Bonjour,

    J’ai 57 ans et je suis arrivée en Corrèze en nov 2006.
    j’ai fait mon changement d’adresse pour les assédics notamment(. J’ai été vite réinscrite et convoquée à un entretien en décembre. L’entretien s’est très bien passé, l’agent très aimable, m’a donné quelques offres et avec l’une d’entre elle j’ai même eu un entretien d’embauche.
    Je n’ai pas eu le boulot (contrat aidé) !!

    Jusque là tout va bien.Ou presque.
    Le 12 mars 2007 je suis convoquée pour un autre entretien. Là je ne vois pas la même personne ; Je rencontre une jeune femme. L’entretien est difficile car je lui fais part de mes doutes de trouver un emploi de secrétaire à 57 ans. Elle insiste lourdement me préconise différentes solutions comme la EMTRP (évaluation en milieu de travail préalable au recrutement)le CAE et même la dispense de recherche.
    Encore faut-il trouver le boulot. Elle me propose une offre qui n’a rien donné bien sûr. Elle n’admet pas ma démotivation après des années d’alternance entre boulot et chômage et contrats précaires.Elle m’informe qu’on fera le point tous les mois.
    je repars avec ses recommendations.
    Le 28/03/2007 je reçois à nouveau une convoc pour le 3 avril. Là je sens la colère montée, ça fait même pas 1 mois qu’elle veut me revoir.
    Ne pouvant m’y rendre ce jour là je lui envoie un courrier avec AR sur lesquel j’ai mis que je ne pouvais m’y rendre pour raison familiale.
    Elle le reçoit le lendemain. Elle ne se démonte pas et m’appelle pour me demander des explications. Heureusement je n’étais pas là quand elle a appelé mais elle me demande de la recontacter par téléphone.
    Je vais devoir le faire ce lundi, je me demande qu’elle attitude à adopter car je sens poindre le harcèlement.
    Si l’un ou l’une d’entre vous peut m’aider Merci
    Colette

    • Bonjour

      A mon avis attitude ferme, calme et polie.

      C’est à dire
      - lui demander partéléphone ce qu’elle comptait vous proposer pendant cet entretien : si ce sont des offres d’emploi toutes fraiches, pas de problème, elle vous donne les coordonnées employeurs immédiatement.. Si c’est autre chose, est ce urgent , et pourquoi ?
      S’il s’agit de contrôler ce que vous avez fait, pas de problème, vous pouvez lui envoyer le détail par courrier.

      Exigez la fixation immédiate d’un autre rendez vous : si elle ne veut pas, attention , c’est signe qu’elle va radier. Dans ce cas là posez lui explicitement la question, et dans tous les cas, rendez vous à l’agence dans les jours qui suivent en demandant à rencontrer la direction. N’hésitez pas à parler fort, c’est ce qui marche le mieux.

      Bon courage

      nadia AC ! Paris

    • Si vous êtes en ASS pourquoi ne demandez-vous pas la dispense de recherche d’emploi ? Cela ne vous empêchera pas de rechercher du boulot, tout en évitant le harcèlement.

      Vous êtes-vous assurée que vous n’avez pas droit à l’AER ?

  • Cet article est d’une idiotie suprême, quand on recherche vraimment un travail , pas besoin de tricher ainsi ...

    • Sachez Muriel, que lorsque l’on cherche du travail, nous sommes considéré comme des numéros de dossiers à caser dans n’importe quel stages ou boulots précaires afin de faire baisser les chiffres, sans jamais pouvoir faire valoir ses envies, ses aspirations et son experience. Selon l’agent ANPE sur lequel vous tomber, vous subirez plus ou moins de pressions ; certains ,agents ANPE sont d’ailleurs en désaccord avec cette politique de reclassement des chômeurs comme en témoigne la derniere grève qu’ils ont effectués le mois derniers et qui historiquement a connu son plus fort taux de mobilisation.

      Cet article décrit plus les stratégies de l’ANPE à vous faire sortir par tous les moyens de leurs "services" que une méthode de "triche". Je vous rapelle que les personnes qui touchent un droit aux assedic ont cotisés et donc travaillées durant une certaine période pour y avoir droit. De plus face aux exigences du monde du travail et des pressions exercées par les employeurs, "tricher" peut tout simplement être s’accorder une période de repos, de reflexion, et de temps pour soi. Vu les miettes de salaires accordées, toutes personnes devraient profiter un maximum de ce peut de droit qu’il reste encore. Je rapelle qu’il y’a à peut près 400 000 emplois non pourvu pour une estimation de 5 millions de personnes sans emplois (chiffre probablement sous évalué).

      Ludivine.

    • L’idiotie suprême c’est la naiveté, au pays des bisounours les chiffres
      du chômage sont indépendant de la propagande politique.

  • Bonjour,
    J’ai 55 ans, après 30 ans d’ancienneté, licenciée économique. J’ai toujours travaillé à mi-temps, l’ANPE peut-elle m’obliger à prendre un travail à temps complet et complètement différent de ma qualification ?

  • bonjour,je suis désemparée à la lecture de votre article
    car je suis moi même prise dans le même étau et n ’entrevoit pas de solution
    j ai été licenciée en juillet pour inaptitude
    acceptée en ARE dans 1 premier temps par mon assedic
    a partir du 26 aout,puis
    j’ai demenagé en septembre et mon dossier a été bloqué par ma nouvelle agence assedic (givors69)qui me fait convoquer a 1 visite médicale par l’intermédiaire de l’ anpe à la direction du travail,pour vérifier si je suis capable d ’être en recherche active d’ emploi !
    est ce légal ?
    le medecin peut il déontologiquement me faire supprimer mes droits ?
    l’ assedic ne m’a finalement jamais rien versé, je suis sans revenu depuis mon licenciement (car je n’ai pas droit non plus à l’allocation invalidité)
    a t elle le droit de prendre des mesures conservatoires alors que suis administrativement en regle et que mon dossier venait a peine d’ être accepté ?
    merci de m’aider si vous le pouvez ?

    • L’Assédic tient compte de votre préavis et s’accorde ensuite un "délai de carence" avant de vous verser l’ARE. En tout état de cause, elle doit vous verser l’ARE jusqu’à la visite médicale.
      L’ANPE a le droit de vous obliger à passer une visite médicale pour voir si vous êtes bonne pour le service (c’est comme à l’armée d’antan, sauf qu’à l’armée, être reconnu inapte était une formidable nouvelle alors qu’à l’ANPE, cela vous prive de vos indemnités).
      A moins que vous soyez mourante, un médecin ne pourra vous reconnaître inapte qu’à certaines tâches, ce qui ne devrait pas vous priver de l’obligation de recherche d’emploi et donc d’allocation.
      Ne vous laissez pas faire et bon courage ...

    • Merci, Monique,
      vous m’ avez réconforté ;
      j’ai ecris au directeur des assedic du rhone en invoquant mes soupçons de faire l’objet de discrimination et précisant que je me ferai aider par les associations comme AC ou la FNATH(travailleurs handicapés)
      pour faire intervenir le médiateur de la république ainsi qu’alerter certains médias .
      est ce que cela mettra suffisamment de "pression" ?
      affaire a suivre...

    • J’ai été suivie par au moins 4 conseillers ANPE pendant mes périodes de chômage et tous, je dis bien TOUS, se sont comportés comme des chasseurs de sorcières. Le flicage, ce n’est pas une minorité ! Je redoute, vous ne pouvez pas imaginer combien, mon retour au chômage après mon CAV en juin prochain. Je sais qu’on va me reparler de stage stupides qui n’aident que les conseillers eux-mêmes, de suivi personnalisé qui mettent la pression, de devoirs (et jamais de droits), et j’en passe, on connait la chanson.

      Je ne vois rien de plus honteux que la radiation pour manquement à un rendez-vous QUI NE SERT A RIEN, surtout quand ce manquement arrive parce qu’on ne reçoit pas la maudite convocation. L’ANPE n’existerait pas, et les conseillers n’auraient pas de boulot, sans NOUS LES DEMANDEURS D’EMPLOI !

      On prive les gens de leur revenus juste parce qu’ils ne sont pas venus à un rendez-vous ? Qu’est-ce que c’est que cette institution qui traite les gens avec aussi peu d’égard ?! Comment voulez-vous que les chomeurs aient envie d’aller dans un endroit où on est traité de la sorte ? Le suivi mensuel, c’est totalement idiot. Les entreprises mettent des lustres à répondre aux candidatures, quand elles veulent bien répondre. Les petites annonces, on peut les voir sur internet, et soit même aux bornes dispo. Du boulot, y’a pas, et loin s’en faut, qu’à l’ANPE que ça se trouve. C’est l’ANPE elle même qui m’a dit que la plupart des jobs sont trouvés par candidatures spontanées, puis par piston, puis graces aux annonces passées ici et là et seulement en dernier par les annonces parues à l’ANPE. Alors, qu’on soit pénalisé autant parce qu’on ne vient pas à un rendez-vous, c’est pas exagéré ??!

  • Bonjour,

    J’ai reçu ce jour un courrier de l’ANPE de Rosny-sous-Bois pour la citée, ce dernier m’informait avec stupéfaction et inquiétude ma pseudo absence à un entretien où j’étais présent, j’ai donc répondu en courrier avec accusé de réception où j’ai précisé les termes de l’entretien que j’ai eu avec la conseillère et que nous avions également fixer notre prochain rendez-vous. Mon inquiétude est surtout renforcer par le fait que durant cet entretien la conseillère m’a proposée ni plus, ni moins de me "brader" et de postuler à des postes moins qualifiés et ne correspondant pas aux fonctions que j’ai occupé ces 7 dernières années.

    Est-ce qu’il y a des personnes qui ont vécues une expérience similaire (courrier d’absence lors d’un entretien où l’on était présent) ? et quelle peut-être l’issue pour mon cas ?(l’avis d’un conseiller honnête est le bien venu)

    Cordialement,
    AC

    • La suite...

      Bonjour,

      Je me suis rendu ce matin à l’ANPE avec le fameux courrier m’informant que je n’étais pas présent à mon entretien mensuel, j’ai demandé la conseillère, on
      m’a fait patienter pour que cette dernière vérifie mon dossier, il n’y avait aucune trace informatique (conclusion de notre entretien). Quelques minutes plus tard, la conseillère vient à moi et s’excuse platement, en m’expliquant qu’elle n’avait pas eu le temps de rédiger et surtout d’indiquer ma présence à cet entretien, elle me remet le document indiquant l’abandon des poursuites. A la lecture du document, notre entretien du 19/02/2008 n’apparait pas, ce qui a déclencher de manière automatique le 22/02/2008 "GL2 avis de radiation" et ce fameux courrier en date du 27/02/2008, reçu le 28/02/2008.

      En conclusion, le système est dangereux et pernicieux, la lecture des différents témoignages laissent apparaitre une surcharge pour des conseillers qui n’ont pas le temps, ni les moyens pour accomplir leur travail.

      J’ai tenu à vous faire part de cette suite, car aucun doute que cette mésaventure peut se produire !

      AC

    • J’ai été radié du 11 Janvier au 11 Mars pour non présentation à un rdv . J’avais rdv le 11 Janvier et j’ai reçu ma convocation le jour meme alors que j’avais d’autres engagements . J’ai donc prévenu l’ANpE de Pontarlier par téléphone . L’hotesse d’accueil qui m’a répondu ce jour là a certifié que j’allais etre reconvoqué et que je ne risquais rien du tout . Cependant , j’ai quand même eu droit à la radiation .

      Que puis je faire aujourd’hui ? Les Assedics me demandent le remboursement de 781 Euros . ( J’ai pu faire ma déclaration par le net le 31/01/08 et rien n’indiquait que j’étais radié . L’anpe m’a radié début Février et a fait démarrer la radiation au 11 Janvier )

      J’attends des réponses en espérant que vous pourrez m’aider et peut etre me faire connaitre des solutions .

      Merci d’avance

    • Salut,

      Vous trouverez des centaines de messages sur ce site évoquant le peu de fiabilité des engagements téléphoniques de l’ANPE. Comme des milliers d’autres, vous êtes fait berner, dommage que la pluaprt des chômeurs ne se renseignent sur la politique actuelle dans les ANPE, qu’après la radiation.

      Donc, deux solutions
      - soit vous avez une excuse légalement valable : entretien d’embauche, certificat médical, vous étiez en emploi ce jour là ...Et dans ce cas c’est un peu plus simple, envoyez la photocopie de votre justificatif en recommandé ou déposez là à l’agence en exigeant un reçu, ou à la ddte si vous en êtes à ce stade du recours. Mais attention, on en est à un point ou ils essaient parfois de maintenir la radiation même dans ces conditions.

      Dans ce cas ou si votre justification ne rentre pas dans le cadre légal, et bien la seule chose qui marche rapidement, c’est l’action colllective : allez faire un scandale, mesuré mais ferme à votre agence avec des amis, votre famille, ne partez pas avant d’avoir vu la direction.

      Et avant d’y aller consultez notre dossiers Radiations, des lois et des luttes , avec plein de conseils et d’exemples d’actions réussies !

    • est ce que je suis obligé de rembourser le trop perçu qui m’est réclamé par l’assedic . J’ai reçu un papier qu’il faut que je signe et sur lequel il est écrit " Je reconnais devoir 782 euros à l’assedic " . Suis je obligé de signer ?

      Est ce que je risque quelquechose et aurai je des gros problèmes si je refuse de payer sachant que les dates ne correspondent à rien ? ( Voir mon message précèdent )

    • bonjour
      ne signé aucune reconnaissance de dette car vous devrez la rembourser ;
      j’ai reçu une lettre en recommandé pour le meme motif ou l’on me stipulait que j’avais 1 mois pour demander un échelonnement de ma dette ou une remise gracieuse de ma dette.
      ma demande de recours doit etre faites aux assedics dont je dépends, mon dossier sera présenté devant une commission paritaire.
      je serais de vous j’écrirais en lettre avec AC pour demander plus amples renseignements sur votre radiation ainsi que d’etre entendu par une personne compétente sur une demande en recours gracieux ;
      montez un dossier avec tous les éléments sur votre radiation, conseil je garde tous les courriers et leurs enveloppes date de la poste faisant foi ;

  • bonjour,
    j’ai refuser un emploi de 25 heures,dernierement,jai calculer mon gasoil,
    et j’ai été voir cet employeur, et je lui ai demander 9 euros brut de l’heure,elle n’a pas accepter,3 jours apres j’ai reçu un de tél d’une conseillere de l’anpe [il été midi-dix un vendredi midi]qui m’a dit que j’étais en ass, et que je devais accepter, elle m’a dit qu’il allait revoir mon dossier,j’etais sur le derriére,j’ai 60 ans je me suis fait
    défaire de la dispense de recherche d’emploi,pour avoir plus de chance en fait je suis encore plus embéter qu’avant,je suis effectivement tres active,pour rechercher, c’est meme épuisant, à force de refus,j’ai été trés choquer on m’a menacer de revoir mon dossier.je touche par mois 442E

  • Bonjour,
    je suis conseiller anpe
    et je tiens a vous dire que vous devriez avoir honte d’ecrire des choses comme ca.

    Certes nous appartenons a un systeme qui est relativement defaillant mais encourager la malhoneteté n’a jamais ete bon.

    a bon entendeur

    • C ’ est plutot l ’ ANPE qui devrait avoir honte d ’ être incapable de trouver un boulot aux gens , et de les fliquer .

    • HONTE c’est le juste mot, plus colère, indignation et la sentiment d’injustice. HAINE contre la "conseillière" qui s’est acharnée pendant une démi-heure avec un mépris et une méchancenté particulièrement sadique hier matin sur un de mes enfants que j’ai trouvé démolie, humilié, lessivé et en larmes à la sortie d’une "entrétien". Une deuxième convocation dans l’espace de 10 jours avec 2 "conseillières" différentes. Quand ma fille avait interrogé la première quant à la raison pour laquelle elle la renvoyait vers la deuxième conseillière "special RMI" etant donné elle n’est plus dans la disposive RMI elle n’a eu qu’une réponse très vague concernant "les imperatives de sa collègue". RENDEMENT de QUOTA DES RADIATIONS sans doute ??

      La dossier bien préparé des ses demarches (avec justificatifs à l’appui) de recherche d’emploi n’a pas eu droit au régard. Elle l’avait balayé d’un revers da main sur la table avec (je quote) " votre PAPERASSE vous pouvez la garder ça ne m’interesse pas, n’importe qui avec une imprimante peux en faire !".

      Après une monologue accusatrice et méprisante du type "vous avez rien fait depuis 2 mois, donc vous ne cherchez pas vraiment d’emploi etc. "Il y a pleins d’offres d’emploi dans votre secteur mais postulé uniquement qu’aux offres emplois situé loin de votre résidence (centre ville) afin d’être sur de ne pas être selectioné etc :" (Normal Madame, les ZI et les ZACs qui emploient les préparateurs des commandes et des magasiniers sont rarement implantés en centre ville et les offres en question étaient tous accessibles à moins d’une heure 1/2 par transport en commun.

      Conclusion de l’entretien - après avoir épluché tous les offres d’emploi, elle en finit par en trouver qu’une seule, (dans une zone industriel à 1 heure et demi de transports en commun). Avec comme menace sous entendu " je connais très bien le patron alors attention ! ne faites pas comme la dernière personne que je lui a envoyé qui a mis de la mauvaise volonté et qui est trop lente, il ne veut pas la garder !! (REFUS = RADIATION.)

      HONTE POUR CETTE SOI DISANT "CONSIELLIERE" et pour tous ceux qui la ressemble, HONTE pour les methodes de L’ANPE.

    • Etant donné que la même méthode risque de se reproduire lors des prochains entretiens, votre fille aurait tout intérêt à demander le changement de conseillère : qu’elle se rende à l’ANPE avec touTEs ses amiEs et s’il y en a un, un collectif de défense des chômeurs (quelle est ANPE qui la suit ?) et demande à voir la direction.
      Sinon, qu’elle se rende systématiquement accompagnée à chaque entretien : cela freine les ardeurs sadiques de certainEs conseillerEs (voir nos articles dans la rubrique "Guide des droits").

    • avant toute chose ne pas oublier que les demandeur d ’emploi assure vos facture et sont vraiment a la recherche d’emploi et sont radier abusive exemple pas de moyens de transport cars revenus maxi ass carte de transport gratuit nes pas accepter [ mandarine] la ou j’habite loyer 390 e reste 80 e bus 50cts aller +retour 50cts je dois avouer que je vais pouvoir me deplacer a velonter sauf si je fais trops de course mais grace a la tres bonne personne de pole emploi qui ma radier suite a convocation ratter je nes pas recus les couriers a temps avec 8jours de retards je devais repondre sous 10 jours ce qui a etais fais avec justificatifs ce mois ci voyer vous je vais essayer de payer mon loyer je ne ferais pas de course et devrais prendre le bus en fraude car cette personne qui ma radier vas faire de moi bientot un sdf que dire de plus cette personne aurais du etre a pole emploi mais inscrit comme chommeur cars abjecte

    • Cette personne, c’est le directeur de votre agence Pôle Emploi. C’est le directeur qui radie, pas le conseiller.

  • Bonjour, je vois que vous connaissez bien le sujet, et je vais en profiter un peu si vous le permettez.....je vais vous exposer mon cas. Voilà, j’ai été embauchée en CAE, agent administratif depuis le 3/12/07 pour une période de 2ans. Etant donné, que j’ai en parallele des diplomes de haute couture, il y a eu un coup de bourre j’ai donc eu un avanant à mon contrat pour me faire basculer à l’atelier 90% de mon temps. Seulement maintenant qu’ils voient que je suis "très" polyvalente et bien ils me mettent là où les coups de bourres sont....et je dois dire que j’ai du mal à supporter cette pression, et de voir qu’ils en profitent beaucoup. Donc je voulais savoir, si je pouvais rompre mon CAE en espérant garder mon ASS....que j’ai pour le moment en complément ?
    Je vous remercie par avance

    Sylvie

    lasygal@orange.fr

  • Bonjour,
    je suis inscrite à l’ANPE depuis peu (il y a du travail dans ma branche ; mais je souhaite faire une reconversion vers les métiers en relation avec la nature) et je travaille avec une agence d’intérim médical,
    mes questions sont :
    quel est le quotas d’heure mensuel à ne pas dépasser en travaillant, pour bénéficier de l’allocation chômage et poursuivre ma reconversion ?
    un établissement pour lequel, j’ai déjà travailler en CDD, me rappel pour un nouveau CDD, suis- je toujours demandeuse d’emploi ?
    merci d’avance pour les réponses que vous me donnerez
    MTB

    • juste pour info,pour demeurer inscrite en categorie 1(recherche d’un emploi en cdi ,à temps plein )il faut travailler moins de 80 heures,en revanche il faudra communiquer aux assedics la ou les fiches de salaires pour le calcul des indemnites proportionnelles ,un recalcul peut etre effectué ulterieurement si le montant de l’imdemnité est depasse.....Bon Courage de la part du conseiller enrage et non deferent (A Ne Pas Embeter)

    • Bonjour . Je viens d’arriver en fin de droits . J’ai été en panne avec mon véhicule et vu que j’habite à 30 kms de la ville , personne n’a voulu m’embaucher . J’ai un nouveau véhicule depuis 15 jours et je reherche activement un emploi .

      Ma question est : A quelles indemnisations puis je prétendre mis à part le rmi en attendant de trouver un nouvel emploi ?
      Ai je droit à une indemnisation ou un fond social de l’assedic ?

      Merci d’avance pour vos réponses .

  • bonjour

    comment refuse une formation de l anpe de 6mois ? qui est soit disant obligatoire

  • Voilà, je viens d’avoir mon entretien mensuel avec ma conseillère, voiçi ces 1ères questions sur un ton très sec voir un interrogatoire :

    - où vous en êtes dans votre recherche ?
    - qu’attendez vous comme réponses ?
    - combien ?
    - donnez moi des exemples ?

    je réponds : "mais c’est mon procès ?, qu’est ce qu’il se passe ?"

    Réponse à ma question qu’elle me fait aussitôt sur un ton plus autoritaire :

    "comment voulez vous que je vous aide si je ne connais pas vos démarches ?"
    "je ne suis pas là pour vous jugez ! vous vous comprenez ce que je vous dit ? hein ?"

    ma réponse : "oui"

    ensuite elle enchaine : "et puis les mails que vous m’avez envoyé son agressif ! vous êtes très agressive !!!" toujours sur un ton brutal et sec ! alors je lui demande quel mail en question ? elle ne le retrouve pas ! me précise qu’elle l’a montré à ses collègues et qu’ils sont formelles aussi "c’est un mail très agressif". En fait dans le mail je lui expliquait gentilment je précise que l’offre qu’elle m’avait proposé ne correspondait pas du tout à ce que l’employeur m’a indiqué lors de notre entretien : les horaires : mi-temps et finalement c’était un 35 H - très peu de pression : c’était un poste de télévente, la conseillère ANPE m’avait dit "ne vous inquiétez pas, l’employeur ne demande qu’une 1 à 2 ventes par jours et ce n’est pas une véritable exigeance !" et il s’est avèré lors de mon entretien avec l’employeur : il exigeait 10 ventes par jour ! et je dis bien une exigeance !!!

    Le mail en question selon elle : je l’avez accusé de mal faire son travail.

    En fait il me semblait logique de lui précisé pourquoi j’avais refusé cette offre d’emploi sachant que je suis travailleur handicapé avec une pension invalidté 1ère catégorie : je prend un traitement qui me permet pas de faire un temps complet.

    A la fin de notre entretien, rien elle imprime un papier compte-rendu de l’entretien en notant que l’on avait vu les offres ensembles et qu’elle m’avait donné des suggestions pour une meilleure recherche d’emploi. Ce qui est totalement faux ! Et me dit en partant "je ne vous donne pas de rendez vous pour le mois prochain maintenant de toute façon j’ai pas de place !".

    J’avais refait mon CV avec photo je lui ai dit dans l’entretien elle n’en a pas du tout tenu compte n’a même dénié le voir, avant d’arriver à mon entretien j’étais pleine d’espérance : "j’allais peut-être avoir une proposition d’offre d’emploi, on aurais pu discuter de la façon d’améliorer les choses pour ma recherche d’emploi...."

    Je suis retourné chez moi, j’ai pris 2 deroxat n’importe comment c’est vrai, j’ai 42 ans je souffre depuis l’âge de 20 ans d’une très grave maladie incurable, je me bat tous les jours pour m’en sortir malgré mon handicap et là j’avoue j’ai peur, j’ai peur de cette femme, cette conseillère ANPE du pouvoir qu’elle peut s’octroyer, j’ai peur d’être radié, d’être à la rue avec ma maladie car cette personne fera tout pour m’enfoncer...

    Qu’est ce que je peux faire ? vers qui me tourner ? connaissez vous des associations de personnes handicapés qui pourraient m’aider ? Dois-je porter plainte ? mais où ? à qui ? où m’adresser ?

    Merci de m’aider....

    • Bonsoir, déjà sur un CV ,on n’est pas obligé de mettre une photo,son âge,sa situation ,ect seulement le parcours professionnel prime.
      De plus pôle emploi n’est là que pour vous accompagner et vous proposez des emplois.
      C’est à vous de demander et de décider , en fonction de votre projet personnalisé ;vous vous égarez là.A pôle emploi s’est l’emploi, un conseil, vous arrêtez les emails ,ils n’ont aucunes valeurs juridiques,ni aux téléphones,vous ne devez parler que de problèmes d’emploi.

    • bonjour

      est ce que j’ai le droit de ne rechercher que des empmois à mi temps et donc de refuser des emplois à temps pleins ? tout ça en restant inscrites et en touchant mes allocations chomage.

      merci

    • Bonjour
      Une chose est certaine votre conseillère n’a pas les pleins pouvoirs dans un premier temps écrivez un courrier AR à son directeur d’agence locale en mentionnant le contenu de l’entretien et les propos tenus.
      Il faut arrêter de paniquer sur la radiation car elle doit être justifiée autant que vos recherches ou vos absences. Et même si votre conseillère ne connaît pas l’essentiel de son métier elle vous doit respect et écoute ce qui est un minimum..
      En tant que conseillère à l’emploi chez pole emploi je vous assure qu’il y a des conseillers qui vont au bout de leur travail avec des convictions et des valeurs.
      Courage dans vos démarches et n’hésitez pas à me poser des questions si besoin !
      Cordialement bien à vous M.

    • Morte de rire ! c’est le monde à l’envers !

      Non, sérieusement, d’habitude c’est du temps partiel que Pôle Emploi veut absolument caser. Et là, vous avez une conseillère qui veut vous filer du temps plein.

      Ben mince alors, je connais beaucoup de gens qui courent après le temps plein et qui ne se voient proposer que du temps partiel.

      J’avoue que je suis perplexe quant à l’attitude de votre conseillère.

      Savez-vous au moins qu’il existe une antenne "handicap" au sein de Pôle Emploi ? sinon, vérifiez si vous avez une antenne "Cap Emploi" dans votre région (www.capemploi.net).

      Etes-vous reconnu Cotorep ? la Cotorep peut vous aider à trouver du temps partiel en Contrat Avenir dans une association ou dans un chantier d’insertion. Contrats aidés, c’est pas terrible, mais si vous cherchez du temps partiel, ça peut faire l’affaire.

      J’espère vous avoir un peu aidé.

      Bon courage.

    • deja parle bien vieu conseiller a deu balle ca fai di an jsuis inscrit a anpe mes dieu seul sais ke tous mes taff jlai ai trouver toute seul
      maintenant estce ke si vous fesier correctement votre travail les gens serai derriere vous ???????????
      ET CETTE PRESSION DE RADIATION TROP MARRANT EST CE KON VOUS RADIE VOTRE SALAIRE VOUS ???????????

    • bonjour...

      voilà je suis un peu dans le meme cas !,a par que moi c’est un peu différent ;oui car j’étais en entreprises familial ! et qu’après mon depart de cette dernière (licenciement à l’amiable),ils m’ont mit une expertise ds fraudes ! soupçoner de lien de parentés !! alors que tt les document étaient en régles et tout les organismes ont été payés !! quand je me suis inscrit au pole emploi et quand suite je leur es dit que j’allai me mettre en auto-entrepreneur, ils ont fais le (grimas) enfin j’ai fais les toutes les démarche pour etre en régle et etre en auto ;après celà et calcule de mon chomage en attente de mon activité en auto,ils m’avais accorder 459j /29euros et des poussières.. enfin comme ils s’avait que je me mettrerai en auto et qu’il faille m’accorder l’arce ils ont tout fais pour bloquer mon dossier et de pas me payés mes indémnités !! pendant 4mois je suis réster sans rien et ni doccuments pour voir s’il y avait un problème !! du coup on avait un espèce de personne (catherine ours)qui soit disant s’occuper de mon dossier et qui avait tout bloquer car soit disant un control des fraudes !! c’est des fou !! ceci dit apres cette expertise et comme ils ont rien trouver et ont fait trainer plus de 4 mois,mon dossier !! ils ont débloquer mon dossier mais là le truc c’est que j’apprenne plus tard que j’étais radié du pole emploi ?? quelle suprise !!! et oui ,car comme ça ,ils ne pourrai plus me donner mon "du" mon chomage !! apres quoi je n’avait plus le choix que de prendre l’aide à l’acre enfin là aussi ça bien changer coté versement ??!du coup je ne peux plus faire machine arriere car j’ai commençer m activité....ce que je trouve de dégueulasse c’est qu’il m’ont fait sauter mes indémnités !!! alors que j’y avais droit !! ils me l’avaient accorder en plus !!! j’ai trop la haine car c’est des salop et ils s’arange bien pour certains dossier ,personne qui magouillé !! donc pour te répondre je pense qu’il faut prendre un médiateur mais là ça reste encore ambigu car on c’est jamais de quelle coté ils sont ?? ce méssage s’adresse à tous ceux qui se sont fais prendre pour des cons et arnaque du système !!

  • Bonjour,

    j’arrive de mon rendez-vous à l’ANPE pour le contrôle mensuel, j’y suis allé accompagnée, et la personne qui m’a reçue à refusé, malgré mon insistance,que la personne qui m’accompagnait assiste à l’entrevue (qui à duré plus d’une heure).

    Cette Personne voulait absolument me faire accepter une dispense de recherche d’emploi ( j’ai 56 ans), quand je lui ai dit que je voulais d’abord réfléchir, elle m’a imposé un atelier dans 8 jours, prétextant que mon CV serait mal fait.

    Ninou

  • Bonjour,
    Je ne sais pas si c’est le bon post pour dire ce que j’ai à dire, ça concerne les courriers recommandés envoyés par les chômeurs à pôle emploi.
    Je vous explique mon cas :
    Quand j’ai un courrier important, je l’envoi en recommandé avec accusé de réception, seulement voilà, les accusés de réception adressés à pôle emploi ne reviennent pas.
    J’ai fait des réclamations auprès de la poste, et quelques jours aprés j’ai reçu un courrier accompagné chaque fois d’un relevé informatique précisant la date et l’heure de distribution.
    Seulement voilà, ce relevé informatique n’a aucune valeur juridique, et j’ai payer pour un courrier contre signature.
    Quelques jours plus tard, j’ai reçu l’accusé de récéption de ma première lettre, et surprise : elle était tamponné des assedic le 6 juin 09 alors que le relevé informatique précisait "distribué le 29 mai".
    j’ai continué mes réclamations, les 3 autres accusés de récéption ne venant pas, j’ai VIVEMENT protesté auprès de la poste.
    Et là, j’ai appris que les nombreux recommandés qui arrivent par sac à pôle emploi sont remis tels quels , à charge de pôle emploi de retourner quand il lui plaira les accusés de récéption.
    Donc c’est au bon vouloir de pôle emploi.
    la poste à reconnu elle-même que pôle emploi ne les retourne pas tous.
    Je trouve que c’est très grave de payer 4,36 euros, pour que le destinataire reçoive le courrier comme ça, signant ou pas les avis selon la tête du client.

  • Bonjour,

    Une petite anecdote : mon contrat d’avenir vient d’être prolongé d’un an. J’ai reçu une lettre de Pôle emploi me disant que je cessais d’être inscrite, pas d’invitation à la réinscription bien sûr.

    Je me suis donc rendue à l’agence pour me réinscrire mais la personne qui s’est occupée de mon cas m’a carrément envoyée ballader en me disant au départ que je n’avais pas besoin de m’inscrire !! Pour vous passer les détails, s’en est suivi un moment d’âpre discussion pendant laquelle cette personne a pu constater que je connaissais mes droits, la catégorie dans laquelle je suis "reléguée" et que j’étais plutôt informée sur les méthodes actuellement employées pour virer le plus de monde possible de pole emploi, avant qu’elle finisse par me dire qu’il suffisait que je me re-inscrive. J’ai par la suite fais un courrier au Directeur du pole emploi en fournissant mon nouveau ca plus le contrat de travail. cela fait trois semaines et je ne suis toujours pas ré-inscrite. voilà encore une bataille à mener. Surtout ne nous laissons pas faire.

    • Bonjour Dinetéa,

      Je viens de lire ton message. Le vendredi 26 mars 2010, je viens de recevoir du Pôle-emplo, une décision de cessation d’inscription comme demandeur d’emploi, à compter du 28/02/2010. Avant de faire ce nouveau CUI-CAE, j’ai été en CAV, 36 mois et inscrite en catégorie C. Pendant ces trois années, j’ai été à toutes les convocations du Pôle-emploi, et je continuais à faire mes recherches d’emplois. Même j’ai fait un suivi CAE dans un organismen nommé AMFI, depuis le 30/11/2009 pour une durée de 6 mois. La dernière convocation du Pôle-emploi date du 07/12/2009, dans laquelle, une réunion collective concernant l’explication du CUI-CAE, dans leur local. Le jour, de la réunion, derrière les formateurs, sur le tableau d’affichage, il est noté que les anciens contrats étaient remplacés par le CUI-CAE, en plusieurs contrats (6-9-9 mois) sur un total de 24 mois, en catégorie C.
      Je voudrais savoir si tu étais inscrite aussi en catégorie C, et, depuis es-tu retourné t’inscrire.
      Quand à moi, je n’ai pas pu m’inscrire le 28/02/2010, car, l’employeur ne m’a pas envoyé l’attestation Assedic, du faite que l’on m’a aussitôt basculer sur le renouvellement du CUI-CAE pour un an. Je ne sais plus quoi faire ?
      Merci de me répondre.
      Isis 79.

    • Ac,

      Voici le contenu de la lettre envoyée par le Pôle-emploi, datée du 01/03/2010. Lettre que j’ai reçu vendredi 5 mars.

      Mademoiselle,

      Votre inscription étant arrivée à échéance, vous cessez d’être inscrite sur la liste des demandeurs d’emploi à compter du 28 février 2010, conformément aux dispositions du code du travai (1).
      Si vous bénéficiez du RSA, j’attire votre attention sur le fait que cette décision est adressée au Président du Conseil Général qui pourra décider d’interrompre le versement de ce revenu. Dans le cas où vous seriez toujours à la recherche d’un emploi, vous devrez renouveler votre inscription comme demandeur d’emploi
      en utilisant le service internet WWW.pole-emploi.fr
      ou en appelant le 3949
      Veuillez agréer, Mademoiselle, mes salutations distinguées. Le directeur.
      (1) articles R.5411-17 et R.5411-18 du code du travail.
      Attention :
      Si vous entendez contester cette décision, vous devez obligatoirement saisir d’un recours préalable votre pôle-emploi, dans un délai de deux-mois à compter de la réception de la présente décision, conformément aux articles R.5411-18 et R.5412-8 du code du travail ; ce recours ne suspend pas la décision de cessation d’inscription.
      Voilà mes questions :
      Sur mon contrat de travail (CAV) il est stipulé qu’aucune indemnité de fin de contrat sera versé. Pour moi, celà signifie que je n’aurai pas d’attestion Assedic.
      Dans mon cas, j’ai fait 36 mois de CAV. Comme dans mes courriers envoyés précédemment sur votre site, l’employeur ne m’a pas envoyer d’attestation Assedic, pour faire valoir mes droits aux indemnités de Chômage. Il m’a aussitôt renouvellé l’ex CAV en CUI-CAE, d’un an. La CAF a révisé mon dossier du RSA. Je perçois donc un montant de 98 € pour l’instant. Si jamais le Président du Conseil Général décide de refuser le versement du RSA. Que se passera-t-il ? Continuerais-je à percevoir le salaire de 822 €/mois, ou moins ? Sinon, je me trouverais sans rien.. Dois-je demander l’attestation à mon employeur, qui ne me l’a pas envoyée ? Il ne me reste pas beaucoup de temps.
      En plus, j’ai envoyé deux courriers (CAF, CPAM) le 27/02/2010 et le 02/03/2010 pour leurs signalés que je suis renouvelée en CUI-CAE et que j’ai fourni à chacun, une photocopie du contrat de travail.
      Est-ce que le réinscription à l’ANPE, est-il obligatoire, pour la poursuite du CUI-CAE ?
      Sincèrement, je ne sais quoi faire ? Je vais aller me renseigner Mercredi. J’en suis sûre que le conseiller ou conseiller va me répondre, réinscrivez-vous ?
      Et dans l’ironie du sort, sur la convention tamponné par le prescripteur du Pôle-emploi, une demande de tutorat par le directeur de l’école d’affectation/education nationale et en plus avec une référente d’une pôle-emploi mentionnée sur la liasse de cette convention. Heureusement que j’ai eu le temps de faire photocopier, car, l’employeur l’avait reçue le 24/02/2010 et que j’ai reçu le 26/02/2010, pour que je la signe et la retournée aussitôt. Chose faite depuis le 27/02/2010.
      Est-ce qu’ils me laisseront poursuivre le CUI-CAE, même si l’employeur n’obtenait pas la prise en charge de 90 % par le Conseil Général ?
      C’est tellement compliquer ! Il y a de quoi perdre la tête.
      Merci de me répondre rapidement.
      Isis 79.

    • Il y a de quoi perdre la tête, c’est clair !!

      Pour la énième, fois, j’ai répondu à toutes vos questions !

      Mais comme vous passez votre temps à copier coller partout, il est effectivement évidement maintenant que vous n’arrivez même plus à retrouver vos propres messages et les réponses qui vont avec.

      C’est exactement la même lettre qu’on reçu mes collègues et je vous ai expliqué pourquoi.

      Je vous ai expliqué pourquoi vous n’aurez pas d’attestation d’Assedic et je vous ai aussi expliqué ce que allait se passer si vous ne vous réinscrivez pas.

      Quant à l’indemnité de fin de contrat qui n’est pas due pour un CAv (ou tout autre contrat aidé), cela n’a rien à voir avec les indemnités chômage ou le RSA, c’est tout simplement l’indemnité de précarité qui est due à la fin d’un CDD.

      Au revoir Isis, pour le compte, c’est moi qui ai perdu la tête, je ne répondrai plus à vos messages. J’espère qu’une autre bonne volonté prendra le relai.

  • Bonjour,
    Je suis inscrite à pôle emploi en qualite de TH, j’ai eu un suivi cap emploi qui n’a pas abouti, celui-ci m’a donc basculé vers un suivi savs de l’apf du département qui est en cours, je perçois le rsa, et viens d’apprendre que la MDPH m’octroie l’aah à partir de mai.
    seulement, pole emploi me relance maintenant pour un bilan de mes recherches.
    a quoi dois je m’attendre ?
    merci d’avance

  • Bonjour

    j’ai arreter mes étude en juin 2007 et je travail depuis aout 2007,j’ai fais une demande d’allocation chomage en juin 2009 et j’ai obtenu comme reponse que je n’avais pas droit aux allocation chomage car j’avais démissionné en juin 2008 et que derriere une démission il fallais avoir travaillé 91 jours ou 455heures et je n’ avais que 405heures resultat pas d’allocation par la suite j’ai travaillé CDD MISSION INTERIM et aujourd’hui le 22 MARS 2010 je me reinscrit comme demandeur d’emploi avec ma demande d’allocation , toujour pas de réponse jusqu’au 17mai 2010.

    Un beau jour le 20 MAI 2010 je me rend par hazard au pole emploi de stains, tout simplement pour demander une attestation disant que je suis demandeur d’emploi pour la caisse d’assurance maladie et a ma grande surprise je découvre que l’on ma versé une somme journaliere de 34EUR par jour sur une periode du 1 juillet 2009 au 31 NOVEMRE 2009 que je n’ai jamais reçu ! ni argent !ni notification ! "je suis ennervé" et c’est pas fini je découvre que j’ai droit aux are a compter de Mai 2010 pour une somme de 32EUR par jour , je n’ai jamais rien reçu comme d’habitude , je demande des esplication la conseillere me dit qu’elle ne comprend pas elle fais appelle a son superieur qui me dit que les paiement son bloquer , va savoir pourquoi ? et d’attendre une semaine pour soumettre mon dossier au directeur d’agence et moi je suis saoulé et entre parenthese j’ai surpris une conversation disant de faire appel a la prefecture et de donner le numero de dossier au prefet cette parti je ne la comprend pas, finalement je comprend rien ,j’ai cotisé pour rien autant travailler au noir !!!

    merci pour vos réponses

    mimi

  • Bonjour je voudrai avoir quelques conseils,inscrit a une adresse Ccas j’ai recu une convocation de l’anpe.
    Petit probleme ma carte d’identité etant en cour le Ccas ne veut pas me remettre mon courrier sans cette piece et refuse le document de police car 2 mois se sont ecoulé j’ai donc été radié sans meme le savoir "actualisation le 20/07/2010,radié le 21pour une durée de 2 mois, je vient de l’apprendre car j’ai demenage et j’ai voulu m’inscrire dans ma nouvelle region je vient de redigé une lettre pour explique le probleme sera t’elle pris en compte avec une réinscription intantanée ? ou doit-je procédé autrement.
    Merci d’avance

    Cordialement

  • ouais ben moi j’avais RDV avec mon conseiller,je mis rend tout va pour le mieux.il me dit je vais vous envoyer une convocation pour le mois prochain a cette date pour savoir votre projet ou il en ai si sa marche bien.je lui répond "bien sur ,pas de soucie".2semaine après je recois le courrier avec le RDV.puis quelque jours encore après je me rend a l’agence consulter mon conseiller car j’avais besoin de lui pour faire avancé mes démarche,du coup il me dit de ne pas prendre en compte le courrier que j’ai recu car je suis passer le voir et qu’il m’en renverrai une autre.tout va bien je lui serre la main puis m’en vais.Comme il me la dit je ne me rend pas au RDV (vu que ji suis allez pas longtemps avant parler de mon projet de mon plein grès et que surtout il ma dit de ne pas prendre le courrier en compte). résultat du compte j’ai était radié pour non présence a la convocation sur laquelle il mavait dit de ne pas venir vu que jy était allez. POLE EMPLOI des GROS VICIEUX !!! au final ben 2 mois sans sous meme 3 mois vu que tu touche les sous encore 1 mois après.3 mois de galère a manger des baguette de pain sans rien dedans et a boire de l’eau sucré pour m’alimenter un minimum !!! la je commence ma deuxième semaine de galère j’en peux plus,je commence a etre en dépression et j’ai meme envie d’aller braquer un magazin ou autre pour ma survie.Mais je ne le ferais pas,car je ne suis pas comme sa... Merci de m’aider ou de m’orienter vers quelque choses.je suis jeune j’ai pas de famille,personne sur qui m’appuyer.

  • Je voudrai témoigner en tant que RSAiste.

    Voici le lien de mon témoignage, mais aussi en fin de page les solutions qui pourraient mettre un terme à cet odieux et inhumain chantage que l’on prend en pleine face, chaque mois dans les RDV obligatoires, par un état qui ne sait pas ce qu’est souffrir.... !!!

    L’article s’intitule :
    "A toi la conseillère du Pôle Emploi"

    Article qui répondra aussi aux conseillers présents sur ce site :o)

    Fraternellement
    William

  • Bonjour,

    Je suis demandeur d’emploi depuis le 15 Janvier 2010. Voilà j’avais rendez vous le 31 Août 2011, j’ai eu dix minutes de retard (RDV à 14h50) car c’est mon conjoint qui m’y as emmener. Donc mon conseiller m’as dit d’attendre au moins 40 minutes mais le problème mon conjoint devait reprendre le travail (travail conjoint à 50km de notre domicile). Donc il m’as dit de lui envoyer mon CV et les preuves de mes recherches d’emplois et qu’il fallait qu’ont reprenne un rendez vous mais je lui ai dis que je déménageais dans peu de temps (change de Département), il m’as dit OK. Et la je reçois une lettre de " Avertissement avant radiation pour absence à votre rendez vous mensuel personnalisé ". Alors je suis venue a Pôle Emploi certes 10 minutes de retard, il pouvait pas me prendre avant 40 minutes d’attente. J’ai appeler au 3949 ce matin et le gars me dis bah fallait prévenir que vous seriez en retard !! Comment prévenir que j’allait être en retard ? JE SUIS PAS MEDIUM !!!! Donc je devrait me retrouver sans chômage alors que j’ai des factures a payer.

  • je viens d apprendre stupefaite en me connectant sur mon compte de l anpe que je suis radier sans aucun motif depuis le 3 octobre .Or j ai recu mes assedics se moi de novembre et je n ai egalement recu aucun courier de la part de l anpe a mon domicile.le gros probleme c est que c est mon seul revenu avec un bebe egalement a charge ;

    je sais pertinement que j ai rater un rendez vous il y a deux mois qui s est fait excuser par une lettre a l attention de l anpe ;
    que puis je faire pour recuperer rapidement ce revenu ?

  • Bonjour a tous Enfin un site ou on peut témoigner sans s’inscrire, j’ai 50 ans et en ASS depuis 6 ans ce qui énerve profondément ma conseillère pôle éjection, qui a le doigt prêt a appuyer sur le bouton eject..... j’ai fait quelques contrats, mais je n’arrive plus a trouver un vrai emploi, tout simplement parce que il n’y a plus de travail et aussi quand les politiciens menteurs nous disent que il reste 500 000 emplois non pourvus, mais il s’agit uniquement d’emplois "esclave" ou aussi des emplois mal rémunérés pour la fonction.... enfin mon témoignage pour dire que toutes les ruses sont employés pour me virer. Exemple comme perte de la mise à jour de mon dossier ASS et apres avoir apporté la copie de mon dossier rempli, l’agent d’accueil me dit "je sais ou est votre dossier" aprés je reçois un avis de radiation des ASS pour non présentation de dossier, je retourne il me dit de ne pas tenir compte de cet avis effectivement quelques jours plus tard je reçois l’avis de renouvellement ASS comme ça pendant un laps de temps je n’étais plus un chomeur indemnisé, aussi je viens de me présenter pour les faux CUI de l’éducation nationale, j’ai signé mais pas d’emploi, ma conseillère heureuse que j’ai signé m’a casé n’étant plus chomeur...... enfin donc ils font leurs petites sauces pour faire disparaître des chomeurs et c’est bête (comme les politiciens) pourquoi ne pas dire la vérité ce n’est pas une tare si il y a des chomeurs ça vient simplement du monde qui est comme ça piégé par le système de l’argent, et du capitalisme.... Laisser les gens tranquille car si ils ont des droits c’est simplement du à leur travail effectué, ce qui est grave c’est on rend responsable les chomeurs de ne pas avoir d’emplois....... à bientôt merci de réagir à mon texte, je sais que on a pas de le droit de faire la révolution mais desfois on a envie de vider son sac.... en tout cas ça me démange de dire a ma conseillère que elle si elle se retrouve aux ASS a cinquante ans si elle serait heureuse que son conseiller lui oblige d’aller postuler pour faire le ménage.....

  • Aux convocations pole emploi tu iras
    Pourquoi ne travaillez vous pas ? le conseiller questionnera
    « je cherche du travail, mais peu d’offres » au conseiller tu diras
    Vous n’avez pas trouvé cette annonce ? il lancera
    Oui mais cela ne correspond pas à mon métier tu répondras
    Et alors vous ne voulez pas travailler ? méchamment il insistera
    Si mais je cherche un CDI pour éviter la précarité tu rétorqueras
    Je vais vous envoyer en stage pour vous calmer il jubilera
    Comme un lapin pris au piège tu seras
    Moralité le conseiller toujours raison aura………

    • Et alors vous ne voulez pas travailler ? méchamment il insistera

      Ah, moi, j’ai une réponse : c’est vous qui ne voulez pas que je travaille ! en effet, vous n’arrêtez pas de refuser ma candidature à des offres d’emploi correspondant à ma formation... au motif que je n’ai pas le profil recherché pour ces employeurs !

      Du vécu récent ! cinq candidatures pile poil dans ma profession, quatre refusées dont je n’ai même pas eu le nom de l’employeur, des fois que j’irai directement me présenter et que ô miracle, je fasse l’affaire.

    • Bonjour en réponse à votre témoignage j’ai la réponse car en fait il s’agissait surement d’une offre bidon comme cela arrive souvent surement dans le but de grossir les offres aussi pour tester la réactivité des télé candidature et fliquer les non réponses de ceux qui ne postulent pas, dans votre cas votre attitude était parfaite sauf que l’entreprise n’existe pas, donc n’ayez pas de regret, de toute façon aujourd’hui il ne reste aucune offre valable, tout les bons postes sont pris……
      Ma conseillère, suite à une convocation normale, ne m’a donné que des offres de CUI pour nettoyage des sols, jardinage peinture, plomberie enfin bref les travaux que personne ne veut, alors que mon PPAE est CDI et Agent technique, je ne lui est pas manqué de lui dire « vous voyez vous n’avez que ça à me proposer » elle me répond que c’est la réalité du marché et il faut s’y faire…… tout ça parce que j’ai 50 ans et chômeur longue durée …. Allez au balai et serpillière et pinceau tout les séniors et ça jusqu’à 65 ans…. Elle me dit que quelquefois cela débouche sur un CDI….. Je lui dis jamais car justement ces entreprises là c’est leur façon de faire …… reprendre les chômeurs désœuvrés et les peintres et techniciens de surface restent au chômage parce que c’est plus facile d’employer un chômeur désœuvré qui fera 6 métiers et qui ne lui coutera que 50 centimes de l’heure et au bout de neuf mois retour à la case départ.. Ne recevez pas 20000.….

  • Bonjour,

    Je souhaite ne plus être inscrite comme demandeur d’emploi.
    Pouvez-vous m’indiquer le démarche à suivre ?
    D’avance merci et très bonne journée.
    GG

  • Bonjour,

    Je suis actuellement avec un référent social qui ne veut plus me renouveller un contrat C.E.R.
    Du coup je dois m’orienter vers pole emploi. Mais le souci est que je ne veux pas m’y inscrire. Je veux travailler bien sur mais pas passer par pole emploi pour éviter des formations bidons, etc....

    Donc si je ne m’y inscrit pas est-ce que je peux perdre du rsa ?

    • Quand le contrat d’engagement réciproque ex contrat d’insertion indique que le bénéficiaire du RSA n’est pas apte à chercher un emploi avant d’avoir résolu d’autres problèmes, vous êtes tranquille avec Pôle Emploi.

      Mais dès que le référent vous déclare apte à la recherche d’emploi, vous n’avez pas le choix pour conserver votre RSA que de vous inscrire chez Pôle Emploi.

      Dans certains départements, il y a encore des référents RSI chez Pôle Emploi, le référent social vous envoie donc chez Pôle Emploi qui prend le relais.

      Dans les départements où les référents RSI ont été renvoyés dans les CMS, vous changez simplement de référent au même endroit mais vous n’échappez pas à l’inscription chez Pôle Emploi.

  • Bonjour,
    Je suis "senior" dans un domaine où "il n’existe pas de la précarité de l’emploi" : la comptabilité...N’empêche, je fais des missions et des CDD depuis 2001, et personne me prend au sérieux pour un CDI ; surtout s’il y a quelqu’un plus méritant en interne, après la migration, le contrôle, la restructuration ou la présentation des comptes, ou au retour de l’absence pour laquelle j’ai pu avoir le job...J’ai une peur bleue du prochain R/V P.E.!!! Car j’ai tout vu tout entendu pendant ces longues années de recherche d’emploi.
    J’ai réussi à les éviter ces trois dernières années en enchaînant des longs CDD juste avant leur fin, mais après 53 ans, c’est fini, je vois venir le pire. Le 5 devant, signe mon arrêt de mort ou le début de ma chute professionnelle.

    Avec mes économies = Les vacances que nous (même nos enfants) n’avons pas pris en famille depuis 2000 (mon mari bricole à la maison et les enfants partent avec la famille) ; je souhaite me payer une formation d’un mois à temps plein en Belgique (grand atout comme expérience, même brève et, chez les jeunes diplômes mais moi ?) car du coup j’obtiens une certification pour un logiciel très demandé, puis logé en famille, je ne dépense que le cours...
    Pourrais-je percevoir l’ARE ? en sachant que la liste d’attente est très longue et je ne suis pas prioritaire pour une allocation formation (car ils me trouvent très vite des missions à la con).
    Si en plus je perds les droits aux allocations par cet ultime effort, ma famille ne va jamais me le pardonner, car c’est une somme pour nous ce cours !

    Autres cours dans le circuit PE impliquent quand même un trou de +- 6 mois, je m’explique : durée de carence où toutes les démarches sont bloquées + durée de démarches + un ou deux mois de formation puis un mois à la chasse d’entretiens, je l’ai déjà fait... Après c’était pire à justifier !
    Car leur formation n’a rien parlé aux yeux des recruteurs. J’ai dû me dévaluer, puis ça a pris des années pour remonter petit à petit avec de missions courtes, jusqu’au niveau où j’étais avant le trou.

    C’est comme cacher des missions de moins d’un mois, que j’ai pris pour des raisons alimentaires (mais sur un CV six missions d’un mois ne valent pas une expérience de six mois, surtout avec des périodes de chômage) la dite formation intercalée entre deux périodes de chômage = trou de huit mois.
    C’était le pire qui m’est arrivé en 2004-2005, surtout pour une comptable.
    Voilà la raison de mes réserves cette-fois ci, mais je n’ai plus le choix. Dois je me lancer quand même en Belgique -seule porte ouverte car payée par moi- ?
    Je cherche mon STC demain, et j’ai un moi "de vacances" "de carence" devant moi.

    Merci d’avoir lu ma tartine et de vos conseils.

    Née outre Atlantique, comptable en France depuis 1988, diplôme étranger de comptable NON reconnu par l’Education Nationale : J’ai déjà donné de ce côté ; je n’ai pas le temps de repasser mon propre diplôme ! CIF/VAE/VAP je me suis déjà ramassé devant les fonctionnaires, le CNAM, la CARIF et autres, en 2005 et 2007. Exemple : Une VAE fermée inexplicablement, car TOUS les candidats présentés par ce dispositif, nous sommes vus refoulés à l’entrée=inscriptions non ouvertes en septembre 2005 pour notre formation comptable !!! (Ils ont parlé des vannes de l’ordre des experts comptables mais ceci relève de la rumeur).
    Sur 25 années en France seulement 11 années de CDI chez une Cie étrangère qui m’ont permis d’avoir fondé une famille, mon mari étant ouvrier (français) nous avons attendu le CDI.
    Je ne veux pas compter les années de chômage car je serais déprimée d’apprendre que j’ai fait peut-être deux ans de chômage ou plus en total, je l’ai tellement bien caché sur mon CV...

    • je souhaite me payer une formation d’un mois à temps plein en Belgique ... Pourrais-je percevoir l’ARE ?
      Si vous êtes déjà en ARE, faites inscrire cette formation sur votre plan.
      En cas de refus, prenez un mois de congé (vous n’ignorez pas que, à l’instar de tous les salariés, vous avez droit à 5 semaines par an).
      Si vous ne percevez pas l’ARE, vous n’y aurez pas droit pour autant.

    • Un grand merci !!
      Omnibulée par mes recherches j’ai toujours mis de côté les vacances, bien qu’en famille en Belgique je serais totalement investie pour passer la certification : 5 semaines par an, il est vrai, même si cela me laisse songeuse, c’est bien cet argent qui me permet de prendre les cours à ma charge (tous les STC sur livret A, même si j’en ai pris pour certains fin des mois).
      Un investissement je l’espère. Je vous tiendrai au courant dans trois mois.

  • Bonjour,
    j’ai besoin de vos conseils afin d’’effectuer la bonne demache.
    Le 24/02 je reçois une convocation pour mon 1er entretien avec une conseillère anpe bref, bien entendu l’entretien fixé au 1er mars tombe en pleine vacances scolaire.
    Je me laisse le week-end pour trouver quelqu’un a qui le confier cette matinée là mais personne de dispo a moins de débourser 9 euros de l’heure de garde et pas de place au centre aéré je m’y prend trop tard.
    Donc le 27/09 j’envoi un mail demandant le déplacement du rendez-vous a compter du 05/03. Pas de réponse à mon mail.
    Le 05/03 je reçois un courrier de ma conseillère me fixant un rendez-vous le 30/03 mais il y a marqué en haut 2ème entretien. je n’y prête pas attention et le range tout en ayant noté la date du rdv.
    Ce jour je reçois un mail, me disant que j’ai un courrier dans mon espace.
    Avertissementvant radiation pour ne pas m’être présenté a mon entretien du 1er mars.
    Que doit-je faire ?
    mes solutions :
    1- je repond en joignant le mail de demande de déplacement de rendez-vous.
    2- je vais voir mon médecin en demandant un papier d’enfant malade avec précisé la présence de la mère obligatoire.

    Merci de m’orienter un peu car là je suis perdu.
    C’est la première fois que cela m’arrive et suis perdue.
    je note tout de même que c’est une sacrée con.. cette conseillère.

    En vous remerciant de vos bons conseils

    (je précise que je recherche un temps partiel de 15 à 25 h en ayant précisé que je ne désire pas travailler le we et que le mercredi cela me pose un gros problème vu l’age de mon fils et une dispo geographique de 20km maxi)

  • Voici ma mésaventures avec le pole emploi : que je qualifierais de vol
    En 2008, je suis licenciée économique après 6 ans dans la même société... J’ai accepté de signer une convention de reclassement ! Mes droits étaient valables pendant 2 ans.

    Durant toute cette période d’indemnisation, j’ai trouvé plusieurs contrats certaines fois a temps plein, d’autres a mi temps... Je continuais a déclarer tous les mois et a envoyer mes bulletins de salaire.

    6 mois avant la fin de mes droits, j’apprends que je vais partir en Afrique pendant 2 ans pour suivre mon mari dans sa mutation professionnelle.
    jen averti ma conseillère pole emploi et faire les démarches de radiation avant mon départ et conserve bien avec moi tous les documents attestation assedic que m’ont remis mes employeurs pour pouvoir me réinscrire a mon retour !

    Sauf que, ce que j’ignorais c’est que je devais faire réexaminer mon dossier et faire calculer mes nouveaux droits avant de partir et non pas a mon retour ! Sauf que je ne travaille pas a pole emploi, que ma conseillère s’est bien gardé de me le dire.

    A mon retour, on me dit que j’ai tout perdu !

    Ai je un recours ?

    • Sauf que, ce que j’ignorais c’est que je devais faire réexaminer mon dossier et faire calculer mes nouveaux droits avant de partir et non pas a mon retour !

      Avez-vous vu cette condition mentionnée sur le convention Unédic ? Si non, demandez à voir le texte auquel Pôle emploi se réfère.

      Sauf que je ne travaille pas a pole emploi, que ma conseillère s’est bien gardé de me le dire.

      Pôle emploi a déjà été condamné en justice pour défaut d’information.

    • Sauf que, ce que j’ignorais c’est que je devais faire réexaminer mon dossier et faire calculer mes nouveaux droits avant de partir et non pas a mon retour  !
      Exact. C’est à cause des délais de péremption des droits et surtout du délai d’inscription ou de réinscription après la fin du dernier contrat de travail. Si on dépasse un an, on perd tout.

      Le délai de péremption, c’est la durée des droits ouverts + trois ans. Cela veut dire que des droits en cours peuvent être repris pendant cette durée après interruption du versement de l’allocation.

      Mais à condition de ne pas avoir dépassé une nouvelle période d’affiliation minimale ouvrant de nouveaux droits au moment de la demande de reprise des anciens droits ; on perd alors tout si on se réinscrit plus d’un an après la fin du dernier contrat de travail. Parce que quand on se réinscrit, le recalcul est automatique et on ne peut retrouver ses anciens droits (quand on reste inscrit, le recalcul ne se fait qu’à la demande de la personne).

      C’est ce qui vous est arrivé.

      Si vous aviez fait recalculer vos droits avec votre dernier contrat de travail (ça marche à rebours) avant de partir, vous auriez relancé une nouvelle période d’indemnisation + 3 ans. En revenant après deux ans, vous repreniez vos droits là où ils avaient été interrompus.

      On trouve dans les textes, l’explication de la péremption et du délai des inscriptions, réinscriptions, avec droits en cours, recalcul etc...

      Mais il faut bien connaître les textes pour saisir les astuces pour les appliquer à son avantage. Un agent de l’indemnisation vous aurait certainement informé, pas un agent d’accueil ou un conseiller à l’emploi.

      Il faut donc faire valoir un défaut d’informations. Je vous invite à contacter le site http://www.recours-radiation.fr/ qui va vous expliquer la marche à suivre et vous aider à rédiger vos courriers.

  • Bonjour,

    J’ai subis un licenciement pour faute grave et n’ayant rien à me reprocher j’ai saisi les prud’hommes, j’ai gagné et pu recevoir mes congés payés etc.mon licenciement a été reformulé "sans cause réelle ni sérieuse". Pôle emploi a été indemnisé par mon ex employeur, mais depuis deux ans malgré des entretiens qui se déroulent bien je ne reçois plus de nouvelles pour le poste visé, et récemment j’ai décidé de changer le nom de mon ex entreprise, j’ai été contacté en urgence par un employeur et lors de ce rendez vous il n’avait plus de poste à me proposer, il était très gêné et il m’a donné le nom de mon ex employeur ( il n’a pu l’avoir qu’en contactant Pôle emploi).
    Une personne rencontré lors d’un entretien m’a précisé que son mari (ingénieur) a subi le même traitement et m’a affirmé que Pôle emploi diffamé son mari auprès de ses potentiels employeurs !
    Je ne sais plus que faire, je suis divorcée avec trois enfants et me retrouve dans une impasse et je ne peux pas faire comme son mari qui a retrouvé un emploi mais bien sur plus en France.
    Cette pratique discriminatoire est pourtant interdite en France .
    J’ai des amis qui me disent de rendre publique cette situation avec les preuves cumulées et témoignages,
    Qu’en pensez-vous ?
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    Cordialement,
    Thalia N.

  • bonjour,

    On a voulu me faire le coup :(j’ai une reconnaissance MDPH 50/80% avec restriction d’accès à l’emploi)/

    Nous avons vu des agents zélés piéger les précaires en leur soutirant des infos susceptibles de les faire radier, par exemple en leur faisant écrire que leur état de santé ne leur permettait pas d’être à la recherche permanente et effective d’un emploi

    L’agent m’a même conseillé de signer une "radiation" ,me conseillant une demande de RSA spécial handicapés,qui n’existe pas selon l’assistante sociale.

    • bonjour,j’ai 54 ans je suis inscrite a pole emploi depuis 2008 j’ai une reconnaissance MDPH 80% j’ai eu nu suivi chez Acore pour la reconversion professionnelle l’agent m’a envoyer pour un stage de 15 jour non renumere dans une garderie au de la de deux jour j’ai annule le stage pour cause d’un rhume j’ai tousse beaucoup bref l’agent a informer par courrier pole emploi sous prétexte que mon état de sante ne me permettait d’étre a la recherche d’un emploi vu ma situation actuel femme seul loyer de 700 plus tous les factures et mon véhicule moi je suis capable de travailler j’ai travaille pendant 35 ans que dois je faire merci de votre aide cordialement

    • Il s’est passé quoi exactement ; l’agent a dit quoi à Pôle Emploi :

      - que vous avez dû arrêter le stage pour raison de santé,

      ou

      - que vous êtes totalement inapte à la recherche d’un emploi quel qu’il soit.

      Dans le premier cas, il ne se passe rien, dans le deuxième, Pôle Emploi vous radiera de la liste des demandeurs d’emploi. Si vous voulez retravailler, il faut obtenir une autorisation de travailler, donc revoir votre dossier, votre situation avec la MDPH, votre référent, l’agent Acore et Pôle Emploi et éventuellement obtenir un certificat médical. Je ne vois que ça.

    • Votre erreur a été de rompre le stage sans l’accord de votre référent. A défaut, vous auriez dû aller voir un médecin pour un arrêt maladie.

  • A propos de Cap emploi :
    Le conseiller de Cap emploi a t’il le droit de me refuser l’accès à ce service ?
    C’est mon cas.(Ma situation:Alloc. adulte handicapé 50/80% avec restriction d’accès à l’emploi).Le conseiller a l’air de considérer que je ne suis pas insérable !
    merci

  • Bonjour

    ce jeudi j ai rdv au pôle emploi d’ermont pour une réunion cap emploi , je suis en invalidité catégorie 2 mais je veux rester indépendante dan mes recherches d emploi et surtout pas bsculer chez cap emploi !!! Suis je obligée d accepter ? Est ce que je risque la radiation ? je suis en ASS. Merci

    • On risque toujours la radiation.

      Tout dépend de la tournure du courrier que vous avez reçu.

      Si c’est accompagné de la célèbre phrase qui dit en gros que si vous n’y allez pas, vous serez radié, alors oui il faut absolument y aller.

      S’il s’agit d’une simple invitation sans cette mention, ce n’est pas une obligation mais... il faut y aller tout de même, on ne sait jamais.

      Il s’agit d’une réunion d’information, personne ne vous oblige ensuite à aller chez Cap Emploi sauf si cela fait partie des exigences de votre PPAE.

    • Merci beaucoup pur votre réponse, bien sûr j’ai l intention de me rendre à ce rdv mais je voulais surtout savoir si je devais accepter de basculer chez cap emploi sous peine de radiation. Je n’ai jamais refusé ce que pôle emploi m’a proposé mais là Je vais refuser je n’ai vu écrit nul part et surtout pas dans mon ppae que je devais aller chez cap emploi...

    • Bonjour,Bonsoir

      Voila je viens à vous à ce jour pour vous demander conseille et en espèrent trouver une ou des solution à mon problème.

      Voila il y à deux moie je reçois un courrier chez moi qui m’annonce qu’ils me coupe mon RSA le pire c’est que j’ai toujours été à tous les rendez-vous, recherche d’emploi ’ lettre de motivation avec CV et j’ai mémé trouver un travaille pendant 4 moie, mais rien à faire mémé avec ces preuve ci il me réponde si vous avez été radier ces pour des raison bien clair mais quel raison je leur dit il me dise vous avez volontairement raté un rendez-vous avec l’assistante social qui me suis alors que tous les rendez-vous j’y suis allez mémé avec 20 minute d’avance.

      Et la depuis le début du moie de novembre rien du tous j’ai du avoir fais 3 ou 4 repas pourquoi parce que l’assistante social ma dit clairement que je suis plus prie en charge par eux le temps que j’ai pas récupérer le RSA ou va t’ont franchement.

      Merci à vous pour vos réponse ou vos solution qui vont surement m’aider.

      Jérôme

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.