AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité
Accueil du site > Contrats "aidés" : CAE, contrat d’avenir... > Prime de retour à l’emploi ou Prime exceptionnelle de retour à (...)

Prime de retour à l’emploi ou Prime exceptionnelle de retour à l’emploi ?

mercredi 21 mars 2007, par *, AC ! Lunéville et Nancy

Depuis le 1er juin 2009, date d’introduction du RSA, seul(e)s les titulaires de l’ASS peuvent percevoir la Prime de Retour à l’Emploi

Nous réclamons à la CAF et à l’ASSEDIC la prime de 1000 €.

Mais de quelle prime parlons-nous exactement ?

- la « prime exceptionnelle de retour à l’emploi » de 1000 € (Décret n° 2005-1054 du 29 août 2005) ?

ou

- la « prime de retour à l’emploi » de 1000€ (Loi n° 2006-339 du 23 mars 2006 et Décret n° 2006-1197 du 29 septembre 2006) ?

La prime exceptionnelle de retour à l’emploi concerne :

- les allocataires du RMI, de l’ASS et de l’API ayant repris un emploi avant le 01/10/2006 et les allocataires de l’AAH ayant repris un emploi avant le 31/12/2006.

Elle est actuellement attribuée uniquement aux allocataires :

- ayant été inscrits sur la liste des demandeurs d’emploi pendant au moins 12 mois entre le 1er mars 2004 et le 1er septembre 2005.
- et ayant signé leur contrat dans le secteur privé ou assimilé cotisant à l’ASSEDIC

La prime de retour à l’emploi concerne :

- les allocataires du RMI, de l’ASS et de l’API ayant repris un emploi à compter du 01/10/2006
- sans condition d’inscription à l’ANPE
- dans n’importe quel secteur d’activité

Elle n’est actuellement pas attribuée aux allocataires de l’AAH

Nous revendiquons la prime exceptionnelle de retour à l’emploi pour tous les contrats signés avant le 1er octobre 2006, sans condition d’inscription ni de secteur d’activité, et la prime de retour à l’emploi pour tou(te)s les allocataires ayant signé un contrat à compter du 1er octobre 2006.

Modèle de lettre

85 Messages de forum

  • Bonsoir,

    Je constate que nous sommes très nombreux a ne pouvoir percevoir la prime pour l’emploi car nous ne sommes pas dans le secteur marchand du public.
    Pourtant pour ma part j’occupe un poste à responsabilités pour lesquel je dois prendre de nombreuses initiatives, sans reconnaissance salariale et sous le couvert d’un CAE...
    Je travaille pour l’éducation nationale...

    Répondre à ce message

  • Je vous écris pour avoir un renseignement. En décembre j’ai travaillé en tant que vacataire dans un palais de justice de septembre à decembre 2006. En janvier je recois un courrier de la caf me disans que j’ai droit à la prime. je renvoie donc mes bulletins de salaires et je recoit la prime. Ily a un moiset demi je recoit un courrier me disant de rembourser. je suis RMiste. Que puis-je faire ? Je vous remercie d’avance de votre réponse.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    J’aimerais savoir si j’ai droit à la prime de retour à l’emploi. En effet, je suis actuellement en CAE dans le service public et une de mes collègue vient d’apprendre qu’elle aurait cette prime, son compagnon perçoit le RMI. Pour ce qui est de mon contrat, je perçoit des indemnisations par les assédic étant donné que j’avais toujours droit au prestations avant de reprendre un CAE le 01/01/2006. Cependant, ces indemnisations sont les ARE. Cela change vraiment tout ?! et e me donne donc pas accès à cette prime comme les autres ?

    merci pour votre réponse.

    Lalie

    Répondre à ce message

  • Bonjour, je suis en contrat avenir depuis le 1/04/2006 en qualité d’agent d’accueil pour le Conseil Général de l’Allier. J’étais bénéficiaire de l’ASS depuis plusieurs années. J’ai appris récemment que je pouvais bénéficier de la prime exceptionnelle de retour à l’emploi. Or suite à ma demande auprès des ASSEDIC, j’ai reçu une réponse négative au prétexte que mon contrat était antérieur au 1/10/2006 ? Si vous avez connaissance d’un cas similaire, quel en est le dénouement ? Avez-vous plus d’informations à me communiquer ? Merci d’avance car je compte contester cette décision.
    Pat.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Je suis en CA depuis le 1er Juin 2005 (les tout premier contrats de ce type), dans le privé, association qui cotise et + de 78 H/mois donc avant le décret stipulant l’attribution de cette prime pour les contrats signés à partir du 1er Septembre 2005 (Ceux signés précédemment l’ont été dans un flou juridique complet et un manque d’informations des agents ANPE & ASSEDIC qui n’ont pu à l’époque me fournir aucune indication sur les aides à l’employeur avec quand même une aide à la mobilité que je n’ai jamais eu. Je suis donc doublement "pour", pour réclamer l’attribution de cette prime y compris pour les contrats signés avant le 1er Septembre 2005. Y a t-il des cas similaires parmi les lecteurs de ce forum et y-a-t’il un moyen d’obtenir cette prime ? Merci par avance de vos renseignements. MJC

    Répondre à ce message

  • Petit commentaire supplémentaire concernant la prime exceptionnel de retour à l’emploi.
    En effet, contrairement à la prime de retour à l’emploi, ce qui est d’ailleurs dicrilinatoire, cette prime exceptionnelle s’obtient sous condition d’inscription de 12 mois sur une période donnée en tant que demandeur d’emploi. En revanche, ce que le decret ne m’entionne pas dans son texte mais qui s’applique suite à des directives reçues par les Directions Régionales du Travail, c’est la catégorie de demandeurs d’emplois concernés.
    En effet, ayant suivi une formation professionnelle de plusieurs mois avant mon retour à l’emploi, la Direction Régionale du Travail des pays de la Loire me reconnaît tout de même le statut de bénéficiaire de l’ASS, que je touchais effectivement avant mon entrée en formation professionnelle, mais elle ne valide pas le temps passé en formation comme du temps de "chômage". Résultat : réponse négative à ma demande d’obtention de la prime exceptionnelle de retour à l’emploi car 322 jours de chômage comptabilisés sur la période de référence au lieu des 365 nécessaires, alors que j’ai passé près de 8 mois en formation professionnelle.
    Je trouve cela scandaleux. Cette fameuse 4e catégorie des demandeurs d’emploi qui déjà sert à fausser les chiffres réels du chômage a trouver une autre raison d’être.
    Que faire maintenant ? Je ne peux même pas demander un recours au tribunal administratif puisque bien entendu la DRTEFP a pris le temps nécessaire pour me répondre afin que je ne sois plus dans les délais de deux mois accordés pour ce recours. Belle manipulation.

    Répondre à ce message

    • MARSEILLE Le 24/04/2007
      Je reçois ce jour un formulaire de prime de retour à l’emploi, j’ai signalé avoir repris une activité professionnelle.
      L’Assédic me répond : Une prime de retour à l’emploi de 1000 euros a été créée pour les bénéficiaire de l’allocation de solidarité spécifique qui reprennent une activité professionnelle à compter du 1er Octobre 2006. Pour bénéficier de cette prime, le demandeur d’emploi doit avoir exercé une ou plusieurs activités professionnelles (emploi salarié, création ou reprise d’entreprise) durant au moins 4 mois consécutifs.En cas d’activité salariée, vous devez avoir travaillé au moins 78 heures par mois ( les heures supplémentaires ne sont pas prises en compte). Afin d’examiner votre droit à la prime, veuillez nous retourner la demande ci-jointe, complétée et signée à l’Assedic * décret du 29 Septembre 2006.
      J’attends la suite !!!!! en espérant n’avoir aucune surprise. Chistian

      Répondre à ce message

  • A qui et comment avez-vous réclamé la prime de retour à l’emploi ?
    L’avez-vous fait uniquement pour les evs de Luneville et Nancy ou pour tous les evs en France ?
    Il est très difficile de créer un collectif quand on a une lourde charge de famille dont il ne faut pas parler aux assedic, ni aux employeurs dans nos recherches d’emploi.
    Merci.

    Répondre à ce message

    • Le Collectif EVS de l’Académie de Nancy-Metz pose en Lorraine les mêmes revendications que les collectifs EVS des autres départements, il se bat donc pour tous les EVS.

      A+

      Répondre à ce message

      • Bonjour,

        Je doit signer prochainement un CAV de 6 mois mais je suis atteint d’une sciatique lombaire depuis des annnés et il m’arrive d étre bloqué dans mes mouvements et cela est assez douloureux.
        Je doit dans la semaine voir un medecin et passer des radios, et ma question est la suivante :
        Si le medecin juge incompatible mon etat de santé avec un emploi dois je signer mon CAV ou pas ? mon desir est de le signer mais je ne pourrait pas assumer mon travail
        Merci pour la réponse

        Répondre à ce message

        • bonjour

          Je pense que toi seul pêut être juge et ton médecin !mais si tu ne peux vraiment pas assumer ce n’est peut être pas la peine.... si tu es payé par des indemnitées journalières tu les perds et tu ne seras pas forcément gagnant avec le salaire que l’on a en CA(768€ / mois.......) quoiqu’il en soit si tu le prends et que tu sois obligé d’être en arrêt, sache que tu as droit aux IJ de la CPAM. As TU UNE RECONNAISSANCE COTHOREP pour tes problèmes ?? sinon tu peux en faire la demande.. bon courage à toi et surtout ne crois pas à tous ce que l’on peut te faire miroiter sur les CA a part que cela nous fais revenir dans le monde des gens dit ""normaux""" parce que l’on travaille ;; ; sinon primes et autres avantage c’est de l’arnaque pur et simple !!!!!!
          sylvie

          Répondre à ce message

          • 08 ARDENNES CHARLEVILLE MOBILISONS NOUS ! ! ! !
            Je suis comme beaucoup en CAE depuis le 01.09.2006 à l’éducation nationale, j’étais bénéficiaire du RMI et avait plus de 12 mois d’inscription à l’ANPE ; cela fait deux demandes et un recours que j’adresse à la CAF des Ardennes concernant la prime pour l’emploi et
            RESULTAT NON !je n’y ai pas droit, je dépends d’un établissement public qui n’est pas affilié à l’assurance chômage (j’ai pourtant un numéro d’affiliation assédic que le collège qui m’emploie m’a donné ! ! !)
            Toute seule je ne peux pas faire grand chose.... par ce poste je demande aux personnes qui dépendent de la CAF de Charleville-Mézières de me contacter pour que nous agissions ensemble !Voici mon afresse mail : ticachou@wanadoo.fr

            Si d’autres personnes d’autres départements peuvent me donner des infos merci.

            Laurence 08000 Charleville-Mézières

            Répondre à ce message

  • je suis concerné par la deuxième prime étant allocataire au rmi j’ai demander la prime a l’emploi et l’on me la refuser car je n’étai pas inscrit à l’anpe pdt 1 an d’affilé

    Répondre à ce message

  • Je suis en CA education nationale. Plusieurs collègues titulaires du même contrat ont eu une réponse favorable à la demande de prime exceptionnelle pour l’emploi, une minorité ont eu un rejet, comme moi.

    Comment reformuler une demande de prime exceptionnelle pour l’emploi pour éviter un nouveau rejet ?

    Répondre à ce message

    • Reprécisons : Si vous avez été recrutée dans l’EN avant le 1er octobre 2006 vous ne pouvez percevoir ni la "prime exceptionnelle de retour à l’emploi" en vigueur avant cette date, ni la "prime de retour à l’emploi" en vigueur depuis cette date.

      Il faut donc, grâce à l’action collective, obtenir une prime compensatoire de 1000€ pour toutes celles et ceux qui sont dans votre cas.

      Répondre à ce message

      • il ya 2 poids 2 mesures...

        certains qui ont signé avant octobre en milieu scolaire ont eu la prime par leur assedic... ceux qui touchaient avant l’ass

        vraiment je comprends pas tout !!

        Perso (j’étais rmi avant mon contrat depuis 2 ans)

        La caf m’a envoyé la demande de prime 4 mois pile après signature de mon contrat, j’ai rempli le tout et bien sur vu que j’ai signé en septembre et que j’avais pas un an de pointage anpe , ma demande a été refusée

        (je rentre pas dans les détails mais c’est l’anpe qui m’avait radié par erreur, et donc j’ai toujours était en recherche d’emploi + suivi CEDIS meme si j’ai pas tjour pointé... pas juste je trouve ...)

        Mais le pire c’est que la caf m’a renvoyé un imprimé un mois après !! j’ai gardé le sourire et je l’ai renvoyé à nouveau lol évidemment c’était négatif aussi toujours le pretexte du pointage anpe d’un an... par contre jamais j’ai entendu de refus autour de moi pour activités dans le public (vu ici et sur d’autres sites)

        Répondre à ce message

      • comment obtenir cette prime compensatoire ? existe t-il un courrier type ? pr ma part je suis en CA depuis septembre 06. refus de la caf pr non affiliation aux assédic pdt 12 mois entre le 01/03/04 et le 07/09/06.
        merci par avance de votre réponse.

        Répondre à ce message

  • Bjr,

    J’ai 2 collègues qui NE percevaient aucune indemnités de chômage - par conséquent : PAS DE PRIME -

    Cela aussi ce n’est pas normal....

    Il faut médiatiser tout cela. Ils médiatisent bien la baisse du chômage.

    Leïla

    Répondre à ce message

    • ENSEIGNANTS PAYES AU MERITE 31 mai 2007 18:47

      Je suis tout à fait d’accord avec Monsieur Sarkozy de diminuer la moitié des branleurs de fonctionnaires de l’éducation nationale .
      Au moins on saura pourquoi le reste va travailler pour un salaire au mérite comme un VRP

      Et de plus les Evs et les contrats précaires sont souvent plus diplômés qu’eux !!!!

      Répondre à ce message

      • ENSEIGNANTS PAYES AU MERITE 31 mai 2007 19:02, par AC ! 54

        Cela va être difficile de revendiquer la titularisation des EVS, autrement dit de demander qu’elles/ils deviennent tou(te)s fonctionnaires, et d’être en même temps d’accord pour réduire de moitié le nombre de fonctionnaires de l’Education Nationale...

        Répondre à ce message

        • ENSEIGNANTS PAYES AU MERITE 31 mai 2007 19:37

          Celà peut paraitre paradoxal mais mon but serait de remplacer les enseignants par des personnes qui veulent travailler et gagner de quoi vivre décemment en étant productives et en apportant un vrai savoir aux élèves .
          Ce qui est loin d’être le cas actuel du fait que près de 40% des élèves en CM2 sont presques illétrés !!!

          Cordialement

          Répondre à ce message

          • Illettrisme ! 1er juin 2007 01:02, par Bernard

            Je croyais que nous étions entre gens sérieux. Le taux d’illettrisme en France tourne autour de 9%...alors, merci de ne pas raconter n’importe quoi.

            Cordialement,

            Répondre à ce message

            • Illettrisme ! 1er juin 2007 06:24

              9% c’est le chifre officiel !!! mais pas officieux comme dans la réalité .
              Moi qui suis Evs dans une école primaire je sais de quoi je parle !!!!!
              Alors le sérieux c’est qui ?la réalité ou les chiffres ?
              Cordialement

              Répondre à ce message

              • Enseignants, EVS, même combat ! 1er juin 2007 11:27, par AC ! 54

                Opposer les différentes catégories de salarié(e)s les unes aux autres, c’est faire le jeu de ceux qui les exploitent.

                Si la question du renouvellement des contrats des EVS actuellement en poste est à l’ordre du jour, c’est bien parce que dans de nombreuses régions, les enseignants et les parents d’élèves se sont mobilisés aux côtés des EVS.

                En Lorraine, malgré l’opposition du SNUipp-FSU au réemploi des EVS dans l’Education Nationale, plus du tiers des 4242 signatures recueillies à ce jour sur la pétition contre la précarité dans l’Education Nationale sont celles de professeurs des écoles. Les pétitions sont souvent accompagnées de lettres demandant le maintien sur son poste de l’EVS de l’école, signées de l’équipe éducative.

                Alors, ne nous trompons pas d’adversaires et évitons les généralisations hâtives à partir d’expériences personnelles difficiles.

                Répondre à ce message

  • bonjour j’ai repris une activite en contrat cdd et contrat emploi aide depuis le 11 06 07 et je suis demandeuse d’emploi de longue duree ais je droit a la prime ?

    Répondre à ce message

    • Pour avoir droit à la prime, il faut bénéficier d’un minima social (RMI, ASS, API) et travailler au moins 78 h. par mois.

      Si le contrat est de plus de 6 mois, vous pouvez faire la demande dès maintenant.

      Sinon, il faudra la demander en novembre ou décembre, avec les bulletins de salaires.
      Voir circulaire CAF

      Répondre à ce message

      • bonjour,
        voilà, j’ai pu bénéficier de cette prime en faisant un recours auprès du ministère de la cohésion sociale et de l’emploi car pour moi, quand il s’agit de droit dans un secteur, je vais m’adresser directement aux payeurs. Il était évident qu’avec un contrat dans le secteur public de 26 h par semaine (contrat d’avenir) j’avais à juste titre frappé à la bonne porte, celle qui prend les décisions au cas par cas.Pour que la cohésion et la connivence entre les organismes sociaux se fasse au plus légitime, il faut savoir que les demandeurs sont en droit d’informer les ministères de ce qui est injuste à leur égard et sachons aussi qu’ils sont humains et travaillent avant tout pour nous rendre la vie plus facile en cas de problème. Règle d’or : Ne jamais se dire qu’on ne sera pas écouté parce-qu’on est "RIEN".Ne pas brusquer ou s’énerver avec les conseillers des organismes concernés, s’adresser à eux de la manière la plus humble qu’il soit. Ne jamais oublier que s’ils sont là où ils sont, c’est parce-qu’ils sont altruistes au départ de leur carrière.Et pour finir, ne jamais leur mentir.

        Répondre à ce message

        • Réclamation de la prime de retour à l’emploi 13 novembre 2007 11:30, par Chrisalois

          Bonjour !
          je m’adresse à vous aujourd’hui car j’ai signé un contrat avenir dans un collège le 20 novembre 2006 et qui s’est terminé le 30 juin 2007. A la signature du contrat, j’effectuais des heures de travail à domicile en tant que professeur particulier à raison de 9h à 11h par semaine depuis janvier 2006 et j’étais bénéficiaire de l’API.J’ai pu conserver mes heures de travail à domicile dans la limite de 35h par semaines, vu que mon contrat CAV était de 26h par semaines. Je n’ai jamais triché sur mes déclarations trimestrielles de ressources pour l’API, API qui a été supprimée dès la signature du contrat mais pour laquelle j’ai et je dois toujours faire une déclaration trimestrielle. J’ai reçu une notification de la CAF me demandant de remplir un dossier afin de bénéficier de la prime de retour à l’emploi avec les documents justificatifs. J’ai touché cette prime en juin et aujourd’hui on me réclame cette somme, en prétextant que je fais partie de l’ancienne législation ;de plus la personne que j’ai eu au téléphone ne semblait pas plus s’y connaître sur ce dossier en me disant que c’était très compliqué...
          Quels recours puis-je avoir aujourd’hui ?
          Je vous remercie de votre aide.
          Christelle

          Répondre à ce message

          • A compter du 1er octobre 2006, une prime de retour à l’emploi peut être attribuée aux bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), du revenu minimum d’insertion (RMI) ou de l’allocation de parent isolé (API) lorsque ceux-ci débutent ou reprennent une activité professionnelle. Cette prime, d’un montant forfaitaire de 1 000 euros, n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu. Les titulaires de l’allocation aux adultes handicapés peuvent, pour leur part, prétendre au versement de la prime exceptionnelle de retour à l’emploi, jusqu’au 31 décembre 2006.

            Cette activité professionnelle doit être exercée pendant quatre mois consécutifs. Lorsque cette activité est salariée, la durée contractuelle doit être au moins égale à 78 heures mensuelles, résultant de la conclusion d’un ou plusieurs contrats de travail (CDD, CDI, CTT...) dont un contrat d’avenir. Le bénéfice de la prime de retour à l’emploi ne peut être accordé plus d’une fois dans un délai de 18 mois, courant à compter du premier des 4 mois d’activité mentionnés ci-dessus.

            extrait du site du ministère du travail

            La CAF ne peut donc te demander de rembourser pour ce motif là.

            Répondre à ce message

            • Réclamation de la prime de retour à l’emploi 13 novembre 2007 16:35, par Chrisalois

              Merci pour cette réponse.
              De quelle façon puis-je faire valoir mes droits auprès de la CAF afin ne pas avoir à rembourser cette prime ni avoir de retenues sur le versement de mes prestations.
              Merci par avance. Christelle

              Répondre à ce message

              • Réclamation de la prime de retour à l’emploi 13 novembre 2007 18:40, par yan

                Si vous faisiez partie de l’ancienne législation, vous auriez déjà perçu la prime à ce titre. Dans ce cas, il faut attendre 18 mois pour en demander une autre (pour une nouvelle reprise d’activité).

                Comme vous n’avez pas eu de prime de retour à l’emploi dans les 18 mois qui précèdent, vous êtes bien dans le cas où une nouvelle activité vous permet d’atteindre le seuil de 78 h par mois/

                Cfcirculaire CNAF

                - Toute nouvelle activité exercée à compter du 1er octobre 2006 dont la durée, cumulée avec celle d’une activité préexistante au 1er octobre 2006 , atteindrait le seuil de 78 heures.
                A l’inverse, ne sont pas éligibles à la prime :
                - Les activités préexistantes au 1er octobre 2006 dont le volume horaire serait porté à au moins 78 heures par mois à compter du 1er octobre 2006 sauf dans l’hypothèse où la variation du volume d’activité serait formalisée par la signature d’un nouveau contrat de travail ou d’un avenant au contrat postérieur au 1er octobre 2006.

                Par ailleurs, la prime de retour à l’emploi n’étant pas une prestation familiale, elle ne peut être récupérée sur les prestations. Vous avez donc le droit de refuser de la rembourser. Dans ce cas, la CAF va transférer la créance au trésorier payeur général. Vous pourrez demander une remise de dette et contester l’indu.

                Je pense qu’il y a confusion avec le reste du dispositif d’intéressement pour l’API. Vous dépendiez effectivement pour votre activité antérieure des mesures d’intéressement classique. Mais actuellement, vous ne bénéficiez pas des nouvelles mesures parce que vous êtes en contrat d’avenir (pas de droit à la prime forfaitaire mensuelle, pas de cumul du salaire et de l’API pendant les 3 premiers mois). Mais ce dispositif n’est pas la prime de retour à l’emploi : seul point commun, le fait qu’il faille 4 mois d’activité à 78 heures à compter du 1.10.2006.

                Répondre à ce message

                • Réclamation de la prime de retour à l’emploi 13 novembre 2007 20:03, par Chrisalois

                  Merci pour votre réponse, qui m’aide déjà beaucoup.
                  Je ne conteste pas la suppression de l’API ce qui m’avait été expliquée à la signature du contrat. C’était simplement pour exposer la situation, j’ai toujours rempli mes déclaration de ressources trimestrielles pour la CAF en précisant mes revenus venant de mes heures de travail à domicile et ceux relatifs à mon contrat d’avenir car la dame que j’ai eu au téléphone ce matin avait l’air de me dire qu’ils n’étaient pas au courant de ma situation alors que j’ai toujours été en règle avec leurs services, et que si ils m’avaient attribués cette prime c’est parce qu’ils pensaient que j’étais au chômage. Elle avait par ailleurs commencé par me dire que le contrat avenir n’ouvrait pas droit à la prime de retour à l’emploi d’où la demande de remboursement puis ensuite m’a parlé de mon appartenance à l’ancienne législation, etc...
                  Merci encore de votre aide bien cordialement. Christelle

                  Répondre à ce message

        • bonjour, j’ai signé un contrat CAV le 15/09/2006, je suis EVS dans une école primaire et maternelle, avant cela je travaillais quelques heures en cantine, j’étais en ASS, et mes allocations m’ont été suspendues en avril 2002, car j’avais cumulés un certain nombre d’heure, qui ne me donnaient plus le droit de percevoir une indemnité, mais qui me laissait quand même demandeuse d’emploi, en ASS (ce qui m’a du reste permis de pouvoir bénéficier d’un tel contrat). J’avais reçu à l’époque un document me proposant cette prime exceptionnelle de retour à l’emploi, mais je n’avais pu y avoir droit car je ne faisais pas le 78 H mensuelles ! aux assedics on m’a donc dit d’essayer de trouver plus d’heures, ou d’abandonner cette emploi afin de me permettre à nouveau de percevoir mon allocation ASS. Ca encourage les gens à travailler !!! J’aurai été plus riche en restant chez moi !!! enfin, j’ai continué cet emploi jusqu’à ce que l’on me propose ce fameux contrat EVS.
          J’ai donc fait une nouvelle demande de prime exceptionnelle de retour à l’emploi, et là on me dit que je n’y ai pas le droit car : je n’ai plus été indemnisée depuis avril 2002, pourtant j’avais encore le statut ASS, et car mon contrat avait été signé avant le 01/10/06, or il s’agit pour moi de l’ancien décret, d’autant plus que mon employeur cotise aux assedics depuis 2000, et qu’il m’assure qu’il s’agit bien d’un contrat privé.
          Je ne suis pas douée pour les courriers, je ne sais pas trop auprès de qui m’adresser, et je souhaitais savoir si quelqu’un avait lu quelque chose stipulant qu’en ASS non indmenisé on ne pouvait pas avoir droit à cette prime ?
          j’habite en corrèze, et je n’ai pas vu de rassemblement dans mon secteur.
          Si quelqu’un peu m’aider ca serait super sympa.

          Répondre à ce message

          • Le secteur public administratif (dont l’Education Nationale) n’ouvrait pas droit à la prime exceptionnelle de retour à l’emploi en vigueur avant le 1er octobre 2006. Les EVS recrutés avant cette date n’ont donc pas pu la percevoir.

            Celles et ceux dont les contrats ont été renouvelés en juin 2007 et qui dépendent de la CAF ont perçu la nouvelle prime de retour à l’emploi en vigueur depuis le 1er octobre 2006 et à laquelle le secteur public administratif ouvre droit.

            Par contre les ASSEDIC, qui bénéficient en la matière de l’appui du Ministère du Travail, refusent de la verser aux ex-titulaires de l’ASS.

            Répondre à ce message

  • Bonjour ,

    j’ai reçu un courrier pour la prime de retour à l’emploi sur ce courrier on me disait pour y avoir droit qui fallait avoir travaillé 78h minimum que plusieurs employeurs ne posait pas de problème et avoir travaillé 4 mois consécutifs tout ce que j’avais . J’ai reçu un courrier me disant que je n’avait pas le droit a cette prime car j’ai pas travaillé tout les jours de la semaine, mais je ne comprend pas vu que j’ai plus de 78 h part mois ! Il disait pas sur le courrier qu’il fallais avoir un temps pleins ou travaillé a mi-temps avec minimum 78h est-ce que je doit contesté cette descision j’ai travaillé mars ,avril, mai et juin avec plus de 78 H Je ne vois pas ou est le problème !réponder moi svp.

    Répondre à ce message

  • moi j ai travaillé toute l année sur mes impots il y a marqué que j avais droit a la prime pour l emploi et maintenant que j ai un complement de rsa ils veulent pas me la donné

    Répondre à ce message

Répondre à cet article