AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité

Accueil > Collectifs > AC ! 61 Alençon-Perche > AER : Le gouvernement ne supprime plus l’allocation équivalent (...)

AER : Le gouvernement ne supprime plus l’allocation équivalent retraite. Mais il se prépare peut-être à supprimer les allocataires.

mercredi 31 octobre 2007, par *, AC ! 61 Alençon-Perche

Cet article n’est plus d’actualité, du moins jusqu’à la prochaine discussion sur la main d’oeuvre "âgée" : l’AER est totalement supprimée pour les personnes qui y ouvriront des droits à compter du 1er janvier 2009. Voir Pétition pour le maintien de l’AER.

Xavier Bertrand, ministre du travail, a indiqué que l’AER ne serait pas supprimée en 2008, mais il n’a pas dit que les conditions d’attribution pourraient être tellement durcies que les allocataires se compteraient sur les doigts de deux mains !

Une allocation équivalent retraite sans allocataires, c’est peut-être le coup fourré que nous prépare ce gouvernement.

Qu’a dit Xavier Bertrand au sujet du projet de suppression de l’AER au 1er janvier 2008 ?
"L’allocation équivalent retraite, le gouvernement entend revenir sur la décision qui avait été prise dans le budget parce qu’on va avoir le rendez-vous retraites et le rendez-vous sur l’emploi des seniors donc nous n’entendons pas supprimer le dispositif" [1]

Un chômeur de Bordeaux qui a interpellé des députés sur cette suppression a obtenu cette réponse :

ASSEMBLEE NATIONALE

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2008
N° 189
_Mission Travail et Emploi

AMENDEMENT
présenté par
Emile BLESSIG, François LOOS, Yves BUR, Eric STRAUMANN, Michel SORDI, Jean-Philippe MAURER, Arlette GROSSKOST, Jean UEBERSCHLAG

Article 57

L’article 57 est ainsi rédigé :

« I. Dans le premier alinéa de l’article L351-10-1 du Code du travail, substituer aux mots « 160 trimestres validés » les mots « 160 trimestres cotisés », et après les mots « d’assurance vieillesse », supprimer les mots « ou de périodes reconnues équivalentes ».

A la fin de l’article L. 5423-18 du Code du travail issu de l’ordonnance n°2007-329 du 12 mars 2007 relative au Code du Travail, après les mots « pension de vieillesse à taux plein » substituer au mot « validée » le mot « cotisée », et après les mots « régimes de base obligatoires d’assurance vieillesse », supprimer les mots « ou de périodes reconnues équivalentes ».

II. Les allocataires qui, au 1er janvier 2008, bénéficient de l’allocation prévue par l’article L. 351-10-1 du Code du travail dans sa rédaction antérieure à la présente loi continuent à la percevoir dans les mêmes conditions jusqu’à l’expiration de leurs droits. »

EXPOSE SOMMAIRE

L’Allocation Equivalent Retraite (AER) codifiée à l’article L 351-10-1 du Code du travail est une allocation ouverte aux chômeurs demandeurs d’emploi pouvant justifier de 160 trimestres validés au titre de l’assurance vieillesse ou de périodes reconnues comme équivalentes, soit 40 années d’assurance. Cette allocation fait suite à l’allocation d’assurance chômage pour les chômeurs arrivés en fin de droit, ou vient la compléter lorsque l’allocation d’assurance chômage ne permet pas d’assurer à son bénéficiaire un montant minimum de ressources. Les personnes concernées ne sont donc pas des « inactifs chroniques », mais des personnes ayant perdu leur emploi en fin de carrière et qui se trouvent écartées du marché du travail en raison de leur âge.

L’article 57 du Projet de loi de finances pour 2008, qui s’inscrit dans une logique louable de réduction de la dette publique, supprime cette allocation pour les personnes qui y seraient éligibles à compter du 1er janvier 2008. Ces personnes se retrouveraient dès lors au RMI, ou bénéficiaire de l’allocation spécifique de solidarité prévue à l’article L351-10 du Code du travail. Ceci aboutit à une situation difficile et injuste pour des personnes qui ont cotisé toute leur vie, et qui se voient du jour au lendemain traitées comme si elles n’avaient jamais travaillé.

Conscients de l’objectif d’assainissement des finances publiques qui motive cette suppression, nous proposons donc, plutôt que de la supprimer intégralement, d’en restreindre l’accès en ne retenant que les trimestres effectivement cotisés et non plus les trimestres validés, comme cela est le cas en matière de retraite anticipée, faisant ainsi bénéficier d’une solidarité spécifique celui qui a travaillé toute sa vie mais qui n’a simplement pas encore atteint l’âge légal d’ouverture des droits à la retraite.

Pour cela, le présent amendement modifie le Code du travail ainsi que les dispositions du nouveau Code du travail portant sur l’Allocation Equivalent Retraite et entrant en vigueur le 1er mars 2008.

Faut-il une traduction ?

Comme le dit notre ami de Bordeaux : « Les trimestres non plus validés, mais cotisés, cela exclut bien entendu les périodes de chômage, service militaire, les trimestres pour élever les enfants et j’en passe….. »

Et voilà une géniale manière de maintenir l’AER tout en en éliminant tous les allocataires potentiels !

Retour à la rubrique AER


[1Xavier Bertrand sur France 2

Messages

  • Quelle honte !!! personne n’y aura plus droit.... Il est pratiquement impossible d’avoir 40 ans cotisés avant 60 ans, sauf si on est un homme, qui n’a pas fait son service militaire, qui a commencé à travailler à 18 ans sans avoir été malade, et sans avoir connu le chomage... Or il faut être au chomage pour y avoir droit !!!
    C’est ridicule !!!!!

  • J’aime beaucoup le "« inactifs chroniques »" c’est vrai quoi, c’est quand même plus politically correct que "vieilles feignasses"... C’est que ça a des lettres la députaille dans son pot de chambre, faut pas croire...
    On peut dire ses féliditations et autres remerciements (ainsi que sa considération) aux auteurs en se rendant sur le site de L’AN. Allez, comme vous êtes des vieill... des (très) inactifs chroniques je vous le fais, tas de cossards :

    Le premier : Emile "tronche de bugne" Blessig, député UMP Bas- Rhin, c’est eblessig@assemblee-nationale.fr ou depute@blessig.org il a même un site, le pépère, il se refuse rien http://www.blessig.org/

    Le deuxième : François"tronche de cake" Loos, UMP Bas-Rhin (y’a un nid ou quoi ?) floos@assemblee-nationale.fr ou francois.loos@yahoo.fr

    Médaille de bronze Eric "tronche à faire rater une couvée de singes" Straumann, UMP Bas-Rhin (bigre) estraumann@assemblee-nationale.fr ou ericstraumann@yahoo.fr site aussi : http://www.ericstraumann.info/

    Number four Michel "au secours" Sordi, UMP de comme d’habitude, msordi@assemblee-nationale.fr ou michel.sordi.depute@wanadoo.fr

    Le cinq(uiéme roue de la charrette) Jean-Philippe "visez-moi ce sourire" Maurer, même couvée UMP Bas-Rhin, jmaurer@assemblee-nationale.fr et maurer.jean-philippe@wanadoo.fr , site aussi http://www.jpmaurer.info/

    Une nana (?) maintenant, parité quand tu nous tiens, Arlette "gasp" Grosskost (si si je vous jure) UMP devinez d’où agrosskost@assemblee-nationale.fr depute.grosskost@wanadoo.fr

    Et le petit dernier (72 ans) Jean Ueberschlague, pareil, jueberschlag@assemblee-nationale.fr jean.ueberschlag@wanadoo.fr et site svp http://jean.ueberschlag.over-blog.com/

    De rien...

  • AER et minima sociaux en péril, si ce n’est en 2008 (Municipales), peut-être après ! Raison supplémentaire pour donner un peu de notre argent à des collectifs comme AC et ACTU-CHOMAGE, ou d’autres si vous en connaissez, ou les syndicats, pour que cette allocation dure en 2008 et après, sans tricherie dans les attributions ! Que les minima sociaux ASS et RMI soient revus à la hausse ! Encouragez ces défenseurs pour qu’ils parlent en notre nom à tous, laissés sur le carreau, voire à la rue pour gonfler les effectifs pauvreté ! Pour parler clair, au lieu de laisser les collectifs comme celui-ci se décarcasser sans un rond, ADHEREZ TOUT DE SUITE !!! Donnez-leur au moins 2 euros de votre poche, ou 5 euros, un peu plus si vous pouvez, il y va de notre avenir de crève-la-faim ou pas... Notez au passage qu’ils ne sont pas si gourmands que les patrons ou les politiques et qu’ils peuvent être très efficaces !...

    • AER et minima sociaux en péril, il faut tous nous mobiliser, il faut faire passer le message et pourquoi pas dans les BLOGS comme le font les jeunes afin d’organiser des MANIF....
      Isab.

    • Pas le tout de "descendre dans la rue" pour gueuler à tout bout de champ, ça défoule et ça crée du lien, mais l’agitation n’émeut pas outre mesure les technocrates et camelots à la tête du pays, ça dépend des causes, si elles sont médiatisées ou taboues, les autorités peuvent aussi faire la sourde oreille, "cause toujours" ! Dès lors qu’il n’y a aucune instance capable de dénoncer les abus et présenter les revendications EN HAUT LIEU ou par le biais de personnes influentes, c’est un peu comme une entreprise sans comité d’établissement ou délégués du personnel, ça ne va pas bien loin s’il n’y a pas de groupe représentatif, les éclats minoritaires en vrac, selon l’humeur, finissent par faire rigoler les dirigeants, quand ils ne redoublent pas de répression... Le maître mot reste "NEGOCIER" ! J’ai l’air de bégayer, mais ça implique de SOUTENIR FINANCIEREMENT LES COLLECTIFS DE CHOMEURS, chacun selon son budget du moment, penser à l’AVENIR, que CES COLLECTIFS NON SUBVENTIONNES PUISSENT DURER, SE FAIRE RECONNAITRE AU MEME TITRE QUE LES SYNDICATS, ALORS QU’ILS SONT ENCORE "A LA MARGE" : ils sont commodes pour l’expression, les infos, les conseils, imaginons une seconde leur disparition demain...

    • C’est Germinal ! Pas facile d’obtenir des fonds des pauvres gens, racquettés par le percepteur, croulant sous les charges de toutes sortes et n’ayant déjà plus de fric dès le 15 du mois.... Que de choses AC aurait pu faire avec une petite subvention équivalente au prix du déplacement du conseil des ministres en Corse...

    • D’accord avec vous, il peut sembler indécent de parler de débourser aux bénéficiaires des minima sociaux, vu qu’ils ne perçoivent déjà pas de quoi subsister. Je crains simplement que les collectifs de chômeurs disparaissent, voilà pourquoi j’insiste... DEUX EUROS là maintenant, par tête de pipe, en plus d’alerter un max autour de soi. Avez-vous une meilleure idée ?

    • Il y a d’autres possibilités : par exemple, que faut-il pour faire un collectif de précaires ? Pas forcément besoin de spécialistes de la règlementation, ni d’un local (même si ça aide). Il faut surtout des précaires motivés et solidaires.

      On apprend sur le tas : en lisant régulièrement ce site, ou d’autres, en faisant des recherches personnelles pour comprendre, en lisant les ASH (actualités sociales habdomadaires), normalement dans toutes les ANPE, en intervenant pour défendre d’autres personnes, en discutant avec son référent RMI ou ANPE, en échangeant, sur ce site, sur d’autres forums.
      Oui, il faut en général y mettre un peu du sien, en argent, en temps : payer les photocopies du tract qu’on va diffuser devant une CAF ou une ANPE (écrit par vous ou copié d’ailleurs), ou les faire tirer par quelqu’un qui a accès à une photocopieuse, le faire régulièrement, ne pas se décourager, même si on n’est pas beacoup ou que quelqu’un a posé un lapin...

      Nous essayons, dans la mesure du possible, de relayer les infos qui nous parviennent, que nous obtenons dans nos actions, d’expliquer comment nous faisons dans tel ou tel collectif. Où nous avons en général commencé sans rien connaître à la règlementation assedic, aux règles du RMI, etc...
      Vous avez acquis des connaissances pour régler un problème perso : faites-en profiter les autres, envoyez un texte pour publication sur ce site.
      Vpus avez accompagné un voisin ou une cousine dans une administration, et cela a pemris de régler son problème ? Racontez-le, recommencez !

      Bien sûr, c’est utile de soutenir financièrement des collectifs qui se battent sans subvention, mais ça ne suffira pas. Soit on a un certain nombre de précaires prêts à s’investir un peu, et pas seulement pour faire annuler leur radiation, leur trop perçu ou leur coupure EDF, mais pour faire reculer le rouleau compresseur en face, soit on va s’en prendre, tous, encore plus plein la gueule.
      Si on ne prend pas nos problèmes en main, d’autres trouveront des solutions à notre place, mais il n’est pas certain qu’elles nous conviennent...

    • Le drame des collectifs de chômeurs comme le vôtre est avant tout d’avoir du mal à se faire reconnaître en tant que tels par les pouvoirs en place, à l’égal des syndicats, je trouve que l’absence de subventions vous rend l’existence funambule. Les précaires ou en passe de l’être gardent toute liberté d’action quoi qu’on dise, et en dépit du rouleau compresseur, qui vient d’un autre camp, suivez mon regard...

    • Deux euros pour avoir la possibilité de s’exprimer ici et y trouver des infos, des pistes, du réconfort. Le fait est que ça compte quand est déjà dans la misère, je comprends bien. Si ceux qui ont encore quelques sous pour boucler le mois y pensent, tant mieux.

  • j ai déposé un amendement supprimant l article de suppression et rétablissant donc l’AER
    Il a été rejeté en commission mais certains députés UMP s’interrogent
    je le représenterai au débat en séance le 7 novembre

    Jean-Patrick GILLE
    Député PS
    d’Indre et Loire

    • Monsieur le député,
      Il ne suffit pas de représenter votre amendement. Il faudrait aussi secouer les puces de vos coreligionnaires afin qu’ils soient en séance au moment du vote ! Où étaient-ils lors du scrutin sur les franchises médicales (22 contre ...)
      De même, on n’a vu aucun communiqué du PS sur la suppression de l’AER. Les "vieux" n’intéressent-ils ce parti que lors des campagnes électorales ?
      Enfin, bon courage quand même. Il semble que ce soit aujourd’hui complètement "ringard", voire limite crime contre l’économie, de défendre les chômeurs.

    • 10 à 15 000 personnes potentiellement bénéficiaires de l’AER sur 2008 = quasiment le même nombre de plongeons dans la misère en quelques mois si les nouvelles conditions d’attributions, drastiques, sont retenues. Tout ça pour récupérer 60 millions parce que notre Présidnet l’a décrété sans répondre de la casse, oserai-je dire "au caprice" (au même titre que son quota d’expulsions à atteindre d’ici la fin 2007, autre exemple irréfléchi)... Autant de colères, dépressions, voire suicides, à venir, en plus de ceux déjà prévisibles par ailleurs. Est-ce une attitude adulte que de laisser faire ça avec, en plus, aussi peu d’exemplarité en face ? Ces traitements confortables, + tous ces scandales financiers, et le culot de faire endosser le chaos aux victimes de la conjonture à deux vitesses actuelle (en quoi, parmi d’autres accusés, sommes-nous responsables du marché dégradé du travail au moment d’atteindre les 60 années de cotisation, et y compris les périodes équivalentes, de grâce...) ? S’agirait-il d’un délire de droite dure et de gauche-caviar décomplexées ? Distillé sous couvert de bonnes paroles moralisatrices, qui divisent encore et toujours plus les populations ?... Malheureusement, nous sommes trop lucides pour avaler pareil langage, encore plus avec 40 années de cotisation retraite à la clé... Déjà, les quadras ont du mal à se caser dans les contrats précaires qui restent, alors les quinquas et au-delà, on peut toujours rêver mais LA REALITE RATTRAPE... Et ce n’est pas sur le dos des pauvres qu’il faut se rassurer bassement en leur enfonçant la tête dans l’eau... Je vous remercie de représenter votre amendement concernant l’AER comme vous le promettez et de faire un peu de tapage autour de vous afin que les conditions d’attribution de 2002 restent ce qu’elles ont été jusqu’ici, par pitié !

    • Monsieur le député,

      J’ai 59 ans ,je suis allocataire de l’AER depuis un an et compte tenu de ce que je viens de lire, je ne pense pas que cette allocation me soit reconduite au premier Janvier.
      j’ai eu plusieurs refus d’emploi car on m’a signifié qu’ ayant 160 trimestres (validé par un long service militaire-) je serai retraitable bientôt et donc que pour l’entreprise ce ne serait pas profitable de m’embaucher ( même à un poste très inférieur à celui que j’occupais).
      Du coté de l’ANPE je suis dispensé de recherche d’emploi.
      J’ai écris au président de la république pour lui faire part de ma situation et du fait que je recherche une mission car l’AER ne suffit pas pour vivre. Le président m’a demandé de m’adresser à l’ANPE !
      la boucle est bouclée ! L’ANPE n’a pas conservé mon dossier et ne veux pas le prendre en charge !

      Quelle solution ? Sinon de rentrer en hibernation jusqu’à atteindre l’age de 60 ans !

    • Bonjour,

      Je suis sur le site et pour les mêmes raisons que vous,la cinquantaine, éligible à l’AER qui m’a été refusée et grâce à ce site, l’As AC et MONIQUE qui m’a BOOSTEE et redonnée confiance, je suis allée à la DDTE,je me suis rapprochée d’un journal local de la SOMMME, un jeune journaliste déterminé m’a soutenu dans cette démarche et lundi 5 Novembre de nouveau, nous aurons des infos concernant cette demande qui m’a été rejettée, comme il dit "je vais leur mettre la pression" alors si c’est votre cas, ne vous laissez pas abattre, faîtes des démarches, FONCER..
      Les travailleurs d’aujourd’hui encore en poste,cela vous concerne, ne laissons pas disparaître ces acquis de 2002-38, battez vous et venez nous rejoindre pour former cette chaîne de solidarité.
      Vous aussi demain, viendrez grossir la liste comme le disez si bien COLUCHE, alors, AIDEZ-NOUS.

    • Lventriloque ,tu les tien d’ou tes chiffres de 15000 aer potentiels ? ,çà me parait impossible compte tenu que l’on est 398000 DRH
      (dispensés de recherche emploi ) , enfin quoiqu’il en soit ,ils trouveront a qui parler s’ils continue d’attaquer les vieux travailleurs qui ont
      leurs taft , on va réunir un collectif de preretraités ,et on monteras a l’élysée , ils devront s’expliquer sur les atteintes a notre dignité de vieux travailleurs ,alors que pour une majorité ,ils ont été jetés comme des kleenex ; ceux qui nous dirigent sont irresponsables et
      inconscient de s’en prendre aux vieux alors que le fric coule a flot dans l’establissement sarkozien ; ils nous AFFAMENT ,jeunes dans la
      galére ,vieux dans la misére !! ; les salariés devraient prendre réellement conscience de cette casse sociale programmée, car combien
      dans les années a venir vont payer un lourd tribu et etre tres surpris de n’avoir que les yeux pour pleurer ; meme si je suis "tiré
      d’affaire", ayant mes 40ans cotisés ,j’ai et je suis toujours de toutes les manifs ,mes convictions de justice sociale ,partage, redistribution
      accompagnement n’ont jamais changés d’un yota ; je ne supporte pas quand je sors de voir cette misere omnipresente ,inadmissible
      dans un pays comme le notre et dis toi bien Lventriloque ,ON SE BATTRA JUSQU’AU BOUT NOUS LES VIEUX ,ON AS DROIT AU RESPECT ET CONSIDERATION EN TANT QUE VIEUX TRAVAILLEURS !! ( j’ai formé dans ma carriere une dizaine de jeunes ,ils ont tous eus leurs diplome
      sauf un mais qui avait des soucis de santé et j’en suis fier d’avoir pu leur prodiger mon savoir ) ; JEUNES / VIEUX , tous unis contre cette
      droite arrogante qui passe le peuple au rouleau compresseur et l’humilie constamment !! christophe maignard

    • Sauf confusion de ma part, ces chiffres (10 000 à 15 000 bénéficiaires potentiels de l’AER 2008) émanent d’ACTU-CHOMAGE, repose-leur la question éventuellement, nul n’est à l’abri d’une erreur. A un moment il a été question de 54 000 personnes je crois, en fait c’est difficile à évaluer précisément du fait de la différence à faire entre AER à taux plein et complément AER, on ne peut se borner à un calcul à partir de 953 euros : la suppression (ou l’octroi au compte-gouttes qui est en marche, ça revient au même) représenterait un pactole de 60 millions d’économies pour l’Etat rien que pour 2008.

    • Prenez conscience, Monsieur le Député que face aux scandales EADS, Medef, au salaire de Sarko, aux avantages que se sont octroyés vous-même et vos pairs pour ce qui concerne vos indemnités chômage, vos régimes de retraite, auxquels vous n’avez pas trop touché et aux coups tordus de la politique de l’UMP et de son chef, l’enchanteur de l’Elysée, au fric dépensé pour les sorties mensuelles du Conseil des Ministres,le matraquage médiatique de Sarko qui veut faire croire à un monde meilleur,bon nombre de nos concitoyens dont je suis développent une haine que je n’ai jamais ressenti jusqu’à lors et dont je vois les prémices également parmi les petites gens, les laisser pour compte,ceux qui souffrent en silence, une haine à décrocher les fusils. Sans être oiseau de mauvaise augure, je peux vous dire qu’on se prépare des lendemains sanglants quand le peuple se réveillera de l’anesthésie qu’on lui administre à haute dose au quotidien à travers tout le tapage médiatique des uns et l’incurie des autres à relever les vrais défis et à prendre leur responsabilité d’opposant. Virer de votre camp, les carriéristes de la gauche caviar des Lang, Strauss-Kahn et autre Fabius,qui ont fait tant de mal à votre parti à tel point qu’il en a perdu l’essence même de ce qu’il devrait être à savoir le parti du peuple et de sa défense. Ne perdez jamais de vue qu’une révolution se déclenche spontanément , quant trop c’est trop et alors ce sera la chasse aux politiques de tous bords. La colère de beaucoup est sourde, violente et monte en puissance. Ouvrez les yeux et réagissez vite pour contrer l’insolante UMP et son gourou !

    • Les 54 000 c’était peut-être les nouveaux et les anciens dont les droits "2008" arrivent à expiration. Le texte du projet est ambigu...

    • La rédaction du nouvel article du code du travail visant l’A.E.R. est le symbole du manque de franchise de l’entourage du président Sarkozy et de lui-même.

      Si on avait voulu supprimer L’A.E.R. il était difficile de faire mieux sans vouloir le dire ouvertement.

      Je voudrais faire remarquer que les bénéficiaires de L’A.E.R. sont des salariés qui ont travaillé et qui ont été chassés du monde du travail par le chômage, car le seul partage du travail que l’on ait pu imaginer en France, c’est d’un coté faire travailler et aujourd’hui vanter les mérites des heures supplémentaires et d’un autre coté mettre en chômage ceux pour lesquels la société française n’est pas capable de fournir du travail.

      Alors ces exclus, malgré eux, du monde du travail que sont les allocataires de l’A.E.R. coûtent encore trop cher au budget de l’état alors on les "tue" socialement, alors qu’à l’autre bout de l’échelle sociale le budget de l’état fait cadeaux de 15 milliards d’euros à 1000 familles les plus riches de France grâce au bouclier fiscal et au prélèvement libératoire de 18%. (soit dit en passant que cette mesure rapportera 270 000 euros par an en moyenne à ces 1000 familles qui n’en avaient pas vraiment besoin.

      Que faites-vous Monsieur Eric Wörth comme ministre du budget alors que vous vous targuez d’être socialiste ? Quelle couleuvre vous avalez lorsque vous préparez le budget, ou alors vous aussi vous mettez en avant votre intérêt personnel avant le bien des populations les plus en difficulté dans notre pays ?
      Monsieur le ministre, si vous souhaitez garder un peu de dignité, votre place n’est plus au gouvernement votre démission n’a que trop tardé ?

      Allocataires de L’A.E.R. manifestez-vous votez pour la gauche qui avait crée cette allocation symbole de justice sociale pour les vieux salariés au chômage, bien malgré eux, et qui n’en finissaient pas d’attendre une retraite modeste mais méritée.

      Il faut en finir avec cette rhétorique gouvernementale et présidentielle qui tend à instrumentaliser les chômeurs en les faisant passer pour des profiteurs alors qu’ils sont des victimes d’une société bien injuste et qu’on voudraient encore plus pauvres et pourquoi pas un jour les voir aussi pauvres que les plus pauvres du monde. Voilà ce vers quoi on tend quand "notre" (plutôt votre) président se mire dans la société américaine (comme un chien se mire dans une andouille).

      Je rappellerai le scandale des stocks option pour lesquelles on ne fera rien car entre gens de bonne famille on ne s’entredéchire pas.
      Et puis Le président ne montre t-il pas l’exemple de ce qu’il est capable de faire pour lui même s’augmenter de 172 % ? Je puis vous dire qu’avec cette somme on pouvait conserver au moins 30 bénéficiaires de l’A.E.R.
      Peu importe ces exclus de l’A.E.R. pourront toujours se retourner vers les restos du coeur ou autres associations caritatives pour quelques boites de conserves de plus en fin de mois.
      Messieurs les gouvernants n’avez-vous pas honte de pousser vers la misère profonde, des salariés qui ont participé en leur temps à faire prospérer la France ?
      Citoyens bafoués n’hésitez pas dans les grandes villes à voter pour la gauche aux municipales et faire que les "suppos" du pouvoir Sarkozy ( je précise les UMP godillots) ramassent des "vestes" comme ils le méritent en soutenant sans réserve un pouvoir quasi-dictatorial dirigé contre les plus faibles de notre pays.

      Je signe un retraité pas extrémiste pour un sou mais seulement lucide.

    • Monsieur, je vous remercie au nom de toutes les personnes qui liront et prendront bonne note de votre interprétation sur M. SARKOZY.

      j’ai rencontré une vieille Dame de 88 ans (d’origine polonaise )cet après midi qui me disait que les Français n’auraient pas dû voter M. SARKOZY, qu’il fallait élire un Français un VRAI, celui là , il va nous diriger tout droit comme dans les pays de l’Est.

      Il n’est pas à sa place ici en France.
      IL Y AURA BIENTOT LA FRANCE D EN HAUT ET CELLE D EN BAS.

      Nous devons tous nous rassembler massivement et ne pas cesser de faire des grèves tant que nous n’aurons pas satisfaction. VOILA LES PROPOS DE CETTE DAME AGEE

    • Monsieur,
      Je viens de consulter votre message et vous remercie d’avoir oeuvré pour les bénéficiaires que nous sommes sensés être, piétinés par ce gouvernement.
      Agé de 60 ans le jour de Noël prochain et en fin d’indemnisation ARE, je viens de recevoir un courrier Assedic de la Charente-Maritime me demandant de fournir l’attestation d’acceptation ou de rejet de mon dossier retraite que je n’ai évidemment pas fait, pensant que l’AER allait prendre le relais comme me l’avait indiqué les différents "conseillers Assedic" en avril puis juillet 2008 (sur répondeur téléphonique pour la seconde fois !!). Je n’ai plus qu’un mois d’indemnisation devant moi et ce n’est pas faute d’avoir entamé les démarches le 16 avril 2008 pour s’entendre dire d’attendre d’être contacté !!! De qui se moque-t-on ??
      Je totalise à ce jour 160 trimestres validés mais n’arrive pas à identifier le nombre des trimestres cotisés sur le relevé MSA en ma possession, indéchiffrable pour le commun des mortels que je suis. J’ai été licencié en 2006 et ai probablement encore des droits à l’Assedic ; je n’ai pas demandé à être licencié et ai effectué, au préalable et pour éviter cela, de nombreuses heures supplémentaires non rémunérées. Je ne pensais jamais me retrouver dans une telle situation. Je vous remercie par avance de vos conseils.

  • à quoi servent les partenaires dits sociaux, Ce n’est pas Xavier Bertrand qui à sortit cela de son chapeau. Comme il est écrit les chômeurs ne pourront y prétendre. Mais il faut être au chômage pour percevoir l’AER, c’est cela qu’il faut dénoncer. Ensuite les périodes de grosseses, les périodes militaires, les périodes de formation hors initiales, les périodes d’apprentissage trop peu cotisées....a vous d’en ajouter... pour que ce député PS qui écrit sur le site ait du grain à moudre, pour sanctionner les partenaires sociaux qui n’ont pas obtenus le résultat attendu par leurs adhérents. Claude

  • ECRIVONS-LEUR, A NOS DEPUTES, ET AVANT LE 7 NOVEMBRE

    Ainsi, la suppression et la raréfaction de L’Allocation Equivalent Retraite et, par conséquent de la Dispense de Recherche d’Emploi seront décidées par l’Assemblée Nationale, le 7 novembre.

    Objectif : économiser 60 millions d’euros et redonner aux seniors le goût de la valeur travail.

    Pour ce qui est de la valeur Travail, nous n’avons aucune leçon à recevoir, merci.

    Pour ce qui est des économies, l’Elysée montre lourdement l’exemple.

    Remercions les médias et même de puissants syndicats pour leur silence assourdissant.

    D’accord, les chômeurs, surtout âgés, sont vulnérables et n’intéressent personne, sauf en période électorale...

    Alors maintenant, nous devons tous écrire à messieurs les députés.

    Et pour leur écrire, c’est très simple : il suffit de taper, sur un moteur de recherche efficace, "liste alphabétique des députés", ainsi chacun de nous pourra adresser à son député un petit courrier qui devra lui parvenir le 6 novembre au plus tard.

    Et n’oublions pas que certains de nos députés sont également maires, et que, la bouche en coeur, ils se présenteront à nos suffrages en mars 2008.

    Pas besoin de lettre-type, un courrier poli suffit.

  • MERCI pour l’info jean luc , je suis scandalisé une fois de plus par cette modification qui va plonger des milliers de vieux travailleurs qui n’auront pas leur 40 ANNUITES COTISES DANS LA MISERE, c’est impensable ce manque de respect et de consideration des salariés agés qui ne
    retrouveront pas de travail ( seulement 20 CDD SENIORS SIGNES) ; j’ai mes 40ans cotisés ,mais je defendrais et serais dans la rue ,meme s’il faut allez a l’élysée pour soutenir tous les
    travailleurs agés , car si c’est recodifié ,modifié ,nombreux vont etre affamés et tomber pendant une periode de un a trois ans au minimas sociaux ; une honte cette droite arrogante
    et brutale ,comment des salariés ,retraités ont ils pu voter pour ces monstres qui casse purement et simplement la protection et l’accompagnement des vieux travailleurs !!

    • c’est degoutant ,et le terme et tres faible ! de voir comment la france et les francais sont traite , voter pour ensuite prendre un coup de poignard dans le dos , se faire traiter d’ inactif chronique par des personnes qui ne savent pas que VIVRE pour certain est une vrai galere , bien sur pour eux c’est hyper facile , du baratin des mensonges , (enfin ils sont productifs pour le pays , du bla et du bla ) ils s’augmentent largement ensuite ils taillent dans les pauvres AER trop paye 930 e par mois c’est trop cela met le pays en faillite , rendez vous compte !!! ils triples leurs salaires, c’est normal a leurs yeux !!! les caisses sont videes !! (c’est toujours les retraite et les preretraites qui epuisent la cagnotte ) les jeunes rames dans leurs galeres , les vieux de50 ANS et plus au boulot disent il ( arthrose ,usee , cagneux au boulot ) nous voulons vivre dans l’opulence , j’ai du mal a dormir et j’ai envie de vomir ! (c’est vrai ) je vis dans un departement hyper sinistre , plus de grosses industrie , fini !!! que faire ? JE SUIS ALLE VOIR UN PATRON CET APRES MIDI, pour un essais , il c’est fichu de moi !! reponse de sa part vous avez vu l’age que vous avez ? bonne chance dans vos recherches , j’ai dit merci et je suis parti (en chialant doucement , le coeur enorme ) et le pire est a venir les fetes de fin d’annee ! alors la , les amis les booooouuuules !!! avoir bosse a 14 ANS ET EN ARRIVE LA c’est dur , j’ai 57 ANS ET JE SUIS DES VOSGES SALUTATIONS ET COURAGE A TOUT LE MONDE !!!!! jean-luc

  • LA droite va trop loin dans la casse sociale ,s’en prennant aux vieux travailleurs , les six députés ump doivent retirer purement et simplement cet amendement ,surtout dans cette periode delicate de TENSIONS SOCIALES GRAVE ; s’il veulent AFFAMER les vieux
    travailleurs ,ils trouveront a qui parler , parce que nous "vieux "seniors ,on monteras sur l’elysée et 398000 PRERETRAITES , çà va faire
    du bruit , et ils devront s’expliquer sur ces atteintes a notre dignité ,car pour beaucoup ,on a la medaille or du travail,et cette droite
    "laborieuse" doit laisser les "vieux seniors " tranquille ; APRES LES JEUNES DANS LA GALERE , LES VIEUX DANS LA MISERE VONT ILS DEVENIR MONNAIE COURANTE !! ; NON BIEN SUR ,çà ne passeras pas avec nous ,c’est sur ! ; du respect ,OUI , des attaques !, NON !
    christophe maignard

  • ELECTIONS 2008 : QU’ILS SIGNENT D’ABORD LA PETITION

    Ils vont bientôt revenir , les candidats, afficher leurs tronches de bons chrétiens et nous montrer leur gros...coeur.

    Ils n’ont peut-être pas souvent le temps de répondre à nos courriers mais là, pour le coup, ils vont se montrer disponibles et mignons à faire craquer l’électeur le plus amnésique.

    Parmi eux, bien sûr, les membres de l’UMP (Union pour la Mort des Pauvres) qui ont déjà mis en place le bouclier fiscal, les franchises médicales, la suppression programmée de l’AER, de la DRE, le flicage médical des séniors, leur big big gâteau et qui s’apprètent, sitôt finies les élections à faire flamber nos retraites, "aménager" les carrières longues (déjà tronquées en 2003 avec les trimestres "côtisés"), à supprimer la majoration de l’ASS, à faire disparaître un tiers des tribunaux des Prud’hommes, à créer un "impôt plancher", etc, etc, etc...(arrêtons-nous, à cause de l’odeur).

    Alors faisons-leur passer un petit test avant embauche, commençons par leur demander, à tous, de bien vouloir signer la pétition pour le maintien de l’AER, c’est la moindre des choses.Alors là, nous verrons à qui nous avons affaire et sur qui nous pouvons compter.

    L’occasion ne se représentera qu’en...2012.

  • Bonjour à tous les sinistrés du travail,
    donc si j’ai bien compris les nouvelles conditions d’attributions de l’AER il faut avoir cotisé 160 trimestres et non plus 160 trimestres validés . Alors pour une personne de 58 ans qui au bout de trois ans de chomage ne trouve pas de travail à cause de son age et du marché actuel il faudrat faire le calcul suivant soit : 58 ans - 3ans - 40ans cotisés - 1 ans d’armée = 14ans . Pour peu que cette personne ait eu quelques mois de perdu en quéte de son premier emploi ,on peut considérer qu’il aurait du commencer à travailler entre 13 et 14 ans pour prétendre à l’AER . On peut considérer qu’en dessous de 13 ans rares sont ceux qui ont débuté un emploi .
    Conclusion : tous les séniors de moins de 58 ans peuvent se brosser.
    "MERCI MESSIEURS LES DEPUTES"
    Cela me rappelle la blague sur l’avortement en union soviétique ; l’avortement était autorisé mais il y avait un délai d’attente de neuf mois.........lol