AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité

Accueil > Collectifs > Montluçon > Montluçon - Expulsion du local d’AC ! CUM : on entre dans la (...)

Montluçon - Expulsion du local d’AC ! CUM : on entre dans la négociation

lundi 10 décembre 2007, par *, AC ! Montluçon

AC ! CUM (Agir ensemble contre le chômage, communauté urbaine de Montluçon) était trainée devant le tribunal et menacée d’expulsion ... Apparement la donne a changé ...

Dépêche d’AC CUM

Dans notre contentieux avec l’OPHLM de Montluçon et avec la mairie (de la droite extrême) à propos de l’expulsion de l’association de son local, nous avons fait un pas en avant. Dans une rencontre avec le vice-président de l’OPHLM celui-ci nous a affirmé de chercher plutôt une solution ‘par le haut’ qu’une ‘confrontation’ ( élections municipales obligent…).
Néanmoins nous restons mobilisés et vigilants.

Un article de ‘La Montagne’ du 6 décembre 2007 relate l’essentiel de la situation actuelle.

AC CUM
Expulsion : la procédure contentieuse est stoppée

« Parce que nous désirons avec le président de l’OPHLM, Daniel Dugléry, trouver une solution satisfaisante pour tous, j’ai demandé à notre avocat de stopper la procédure contentieuse en cours » annonce le vice-président de l’OPHLM, André-Maxime Gèrinier.

Il n’y a donc pas eu d’audience hier matin au tribunal d’instance autour de la possible expulsion de l’association AC ! CUM (Agir contre le chômage et la pauvreté de la communauté d’agglomération montluçonnaise), de son local actuel, 127 avenue John-Kennedy (voir nos éditions des 7 et 8 novembre).

Fin novembre, l’association se disait prise dans un imbroglio dans lequel elle avait du mal à y voir clair.
« On nous demande de déménager de cet appartement où nous avons notre siège social car il serait insalubre. Or, nous nous sommes aperçu, à ce moment-là, que nous ne bénéficions plus d’un tarif associatif et que les impayés s’accumulaient. Si nous devons partir, au moins qu’on ait l’assurance de retrouver des loyers dans nos moyens. »

Entre-temps, des contacts ont été pris entre le vice-président et l’association. Dans un courrier à Daniel Dugléry, celui-ci précise en effet que « l’association n’est pas contre un déménagement mais dans la mesure où les coûts de locations seraient pris en charge par la collectivité. »

La menace d’une expulsion ne pèse plus comme une épée de Damoclès sur l’association. En revanche, aucun rendez-vous pour une rencontre n’a pour l’instant été pris.

Marie-Christine Soigneux

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.