AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité

Accueil > Collectifs > Montluçon > Montluçon : Le feuilleton "local" continue

Montluçon : Le feuilleton "local" continue

jeudi 5 juin 2008, par *, AC ! Montluçon

Résumé des épisodes précédents : en novembre 2007 AC ! CUM est assigné devant le tribunal de Montluçon par l’OPHLM qui réclame des soi-disant impayés de loyer et demande l’expulsion de l’association.

En fait, malgré la simplicité des énoncés de l’OPHLM, la situation est complexe :

Jusqu’en 2003 la municipalité régle le loyer (25 euros mensuels) et met le local gratuitement à notre disposition

En 2003, la municipalité résilie son bail et nous charge de prendre contact avec l’OPHLM

Depuis cette date, malgré de nombreuses démarches l’OPHLM refuse de nous faire un bail similaire … et nous envoie des quittances de loyer de 250 euros mensuels.

Après quelques péripéties, l’OPHLM met sa plainte en sommeil et s’engage à négocier.

En fait, la période électorale commence et l’affaire dans la presse, sur les radios, relayée par les conseillers municipaux de l’opposition, affichée sur une banderole au fronton du 127 avenue Kennedy… tout cela doit faire désordre

Pendant la campagne municipale, nous avons rencontré tous les candidats pour leur exposer le problème. Tous nous avaient promis de trouver une solution.

En mars nous rappelons sa promesse à M. Dugléry et en avril une première réunion avec la municipalité, l’OPHLM et AC ! CUM a lieu. Quinze jours après Mrs. Lebon (adjoint municipal) et Pinatel (directeur de l’OPHLM) visitent le local et nous réitèrent les propositions faites à la réunion :

Nous devrions être relogés avec un loyer « associatif » à côté de la CFDT

En attendant le relogement nous restons avenue Kennedy

Quand le relogement sera effectif l’OPHLM doit annuler toute notre soi-disant dette.

Nous avons accepté ces deux propositions tout en indiquant bien à M. Lebon que c’était à la municipalité d’expliquer à la CFDT qu’il fallait nous faire de la place… Si nous avons bien compris la situation la CFDT a été relogée dans une partie de l’ancien dispensaire (sur les bords du Cher). Mais, seule dans le bâtiment, elle en a, petit à petit, occupé tout l’espace. Il faut donc, maintenant, la déloger de certaines pièces pour nous y mettre ! ! !

Pour nous, nous estimons n’avoir plus qu’à attendre… la balle est dans le camp de la municipalité….

Un local modernisé

Pendant des années, AC CUM ne disposait que d’un ordinateur en tout et pour tout. Un seul poste de travail pour tous, cela voulait dire notamment que nous ne pouvions pas travailler à plusieurs. Il y avait donc nécessité de mieux s’équiper pour être plus efficaces. Dans les précédents numéros du bulletin interne, vous vous souvenez peut-être que nous avions lancé des appels pour essayer de récupérer de vieux ordinateurs... malheureusement sans réponse.

Mais avec le temps, l’informatique se banalise et de plus en plus de collectivités ou de particuliers renouvellent leur matériel. C’est ainsi que nous avons pu récupérer du matériel « obsolète » pour certains, mais pas pour tout le monde…

Nous avons maintenant au local 4 ordinateurs. C’est Charles qui a installé les programmes de tous ces terminaux qui sont maintenant parfaitement opérationnels.

Le collectif s’est aussi doté d’une « ligne ADSL » qui, bien sur est à votre disposition. Il vous est donc possible de consulter Internet mais aussi de téléphoner.

Alors, si le cœur vous en dit … vous pouvez nous rejoindre, soit pour vous former, soit pour utiliser le matériel, soit pour nous apporter votre aide et votre savoir.

A bientôt !

Messages

  • moi je vis dans l’indre chateauroux, et n’est pas de permis, comment des gens comme moi peuvent apporter contribution ou participer ? (sans moyen financier) je ne dispose que d’un ordi et une ligne adsl, avec vous de tout coeur.

    Une rmiste depuis 7 ans, (34 ans) seule un enfant à charge, un contrat de vaccataire, deux ou trois cdd, trois ou quatre formations, voilà mon maigre beurre dans les épinards une fois dans l’année.

    Pourquoi votre site n’est il pas plus connu, je suis tombée dessus par hasard en tapant prime de noel. Enfin c’est déjà bien, cela permet de se sentir un peu moins seule et ouf des gens agissent !

    • il faut je crois ne pas s arrêter la ,nous devons combattre peu être en se réunissant nous ne devons plus nous laisser faire par ces profiteurs elle est a nous la terre ,a tout le monde , je suis horticulteur et on me tue , je ne fais que du propre des super légumes ,on arrête pas de m emmerder merde , aidons nous on doit se sortir de se carcan du libéralisme mondiale , j en est marre

  • Nous sommes maintenant en février 2009 et la situation reste inchangée.
    Nous sommes toujours dans le même local.... nous recevons toujours des demandes de paiement de loyer de l’OPHLM (quasiment 12 000 euros de soit disant dette !).
    Nous n’avons pas de nouvelle ni de la municipalité, ni de l’OPHLM... mais nous n’en réclamons pas.
    Nous pensons que la municipalité a quelques difficultés à expliquer à la CFDT qu’elle doit nous laisser de la place !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.