AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité

Accueil > Chroniques de l’arbitraire > Pôle emploi Aquitaine grignote 4 mois de CRP en jouant sur les (...)

Pôle emploi Aquitaine grignote 4 mois de CRP en jouant sur les dates

samedi 9 janvier 2010, par une précaire

Les banques, dans le temps, jouaient sur les "dates de valeur" pour grignoter quelques sous aux clientEs. La loi l’a interdit. Mais il semble que Pôle emploi se souvienne de cette combine pour "recalculer" les droits de bénéficiaires de la CRP.
Voici le témoignage-appel d’une victime de cette entourloupe.

Suite à un licenciement économique j’ai signé mon accord pour la CRP le 3 avril 2009 (1er entretien le 26 mars 2009), et ai été licenciée le 9 avril 2009.
J’ai reçu l’attestation de Pôle emploi disant que j’avais droit à la CRP du 9 avril 2009 au 9 avril 2010. Je n’ai pas eu de souci de paiement.

Mais fin novembre j’ai appris par mon conseiller que pôle emploi avait fait une erreur de saisi de date et que par conséquent, je n’avais pas droit à 12 mois de CRP mais à 8 mois, car la date de prise en compte est la date du 1er entretien, soit pour ma part le 26 mars 2009, date où j’ai effectivement signé le fait que j’avais bien eu en main propre, l’information sur la CRP.
Je suis allée à la réunion pour en savoir plus sur cette CRP et l’ai accepté le 3 avril 2009. Mon licenciement ayant eu lieu le 9 avril 2009.

D’après le journal officiel, l’allocation spécifique de reclassement, qui découle de l’acceptation de la CRP, est versée pour un durée maximum de 12 mois de date à date à compter de la prise d’effet de la convention de reclassement personnalisé, donc le 3 avril 2009, vu que c’est à cette date que je l’ai accepté et non le 26 mars 2009, date à laquelle j’ai reçu les informations (date prise par pôle emploi – 4 mois de gagnés d’indemnisations X par le nombre de personnes concernées en France, cela vaut le coup).

La CRP est passée de 8 mois à 12 mois le 1er avril 2009, et là cela perturbe… nous sommes une vingtaine concernés sur l’aquitaine.

Aujourd’hui, pôle emploi ce permet de me demander de régulariser ma situation en me demandant le trop perçu. Ils vont même plus loin, en se servant sur mes allocations, alors qu’ils me disent que je peux faire une demande de recours gracieux (courrier envoyé dans les temps), ils n’attendent pas que cela passe en commission et se servent. J’appel cela du vol. N’y a-t-il pas un % à respecter ?

J’aurais du toucher 1348 euros début janvier, je n’ai reçu que 830 euros. Après les avoir appeler il n’y a rien à faire, c’est comme cela….

Mon ancien conseiller CRP, m’a conseiller de prendre contacte avec un association de chômeurs pour dénoncer ces agissements que je qualifies scandaleux et inacceptables.

Je souhaite que ces agissements se sachent. Après avoir subi un licenciement économique, il faut payer les erreurs de pôle emploi et très cher !!!! Où est la justice, y en a-t-il encore une ?

Je n’ai malheureusement pas la liste des autres personnes concernées, ensemble nous aurions pu créer un collectif.
Est-il encore possible de se battre face à de tels agissements arbitraires ? _ Que me conseiller vous de faire ?

Je vous remercie de bien vouloir me répondre.

Messages

  • Il y a toujours des recours administratifs par la voie "hiérarchique" c’est à dire directeur territorial ensuite régional et bien entendu par courrier en recommandé avec AR.
    Mais dans votre cas à ma connaissance, deux solutions :
    - Soit saisir le tribunal administratif- gratuit- requête au fin de sursis à exécution dans un premier temps (il s’agit d’une procédure trés rapide par écrit)
    - Soit/ et saisir le médiateur « national » de Pôle Emploi en poste auprès de la direction générale à Paris XXème 1 ave du Docteur Gley 75020 Paris.
    Faire les deux démarches en parallèle me semble la meilleure solution surtout si l’action est collective. Mxxxxx !!!! Et bon courage face à cette armée mexicaine …….

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.