AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité

Accueil > Contrats "aidés" : CAE, contrat d’avenir... > CUI-CAE dans l’Education Nationale : le logiciel pour candidater en (...)

Précaire, passe ton bac d’abord !

CUI-CAE dans l’Education Nationale : le logiciel pour candidater en AESH "obsolète".

dimanche 22 février 2015, par AC ! Ile de France

Une partie des 41 000 accompagnants d’élèves en situation de handicap actuellement recrutés en CUI-CAE espèrent par la suite être recrutés en AESH, avec un CDD de droit public.

Ce CDD est certes tout aussi voire plus précaire que les CUI-CAE : en effet, il permet notamment à l’employeur d’annualiser le temps de travail en comptant les semaines de vacances scolaires : les heures de travail sont donc à la finale beaucoup plus importantes...pour un salaire souvent moindre.

Mais il faut bien vivre...et à la fin du CUI-CAE, beaucoup d’entre nous suivent les consignes de leur rectorat et tentent donc de postuler par l’intermédiaire du logiciel SIATEN de l’Education Nationale.

Seulement, pour celles et ceux qui n’ont pas le baccalauréat, postuler est impossible dès lors que l’on indique son niveau de diplôme. Or, depuis la loi du 29 décembre 2013, annoncée en grande pompe en juin de la même année et dont le décret d’application a été pris seulement en décembre 2014, le baccalauréat n’est plus requis pour postuler en AESH, dès lors qu’une expérience de deux ans en CUI-CAE a été acquise. C’est évidemment la moindre des choses : en poste AESH, on fait exactement la même chose que ce qu’on a fait auprès des élèves en situation de handicap en maternelle, en primaire ou au collège lorsqu’on était sous statut CUI-CAE.

Mais il y a la loi d’un côté, et la pratique de l’autre. On le sait, l’Education Nationale rechigne à recruter les CUI-CAE en contrat de droit public, alors même qu’elle les fait travailler sans problèmes tant que le salaire est subventionné !
De nombreux salariés ont ainsi constatés que poser leur candidature était impossible avec le logiciel SIATEN. Au début du mois de février, nous avons dénoncé cette situation en occupant laDirection Régionale de la Cohésion Sociale.

Nous avons reçu une réponse officielle de la Préfecture de Région : nos interlocuteurs nous indiquent que le logiciel SIATEN est "mal interfacé". Le rectorat de Versailles a répondu à la Préfecture de Région que les CUI-CAE désirant faire acte de candidature devaient absolument le faire par courrier manuscrit avec CV à la DSDEN dont ils dépendent. Une information essentielle qui bien sûr n’est pas communiquée aux premiers concernés. La Préfecture de Région nous a également informés qu’elle faisait remonter l’information sur le "problème de logiciel" au Ministère de l’Education Nationale.

Bref, seule l’action collective nous a permis d’obtenir des informations essentielles à la poursuite de nos projets professionnels. On mesure évidemment le respect et l’intérêt que nous porte notre employeur aux outils obsolètes qu’il met à notre disposition pour une éventuelle insertion ! Plus d’un an et demi après le vote de la loi définissant le cadre de recrutement des AESH de droit public, l’application de cette loi est négligée.

Infos sur les luttes de précaires en Ile de France sur Facebook.

Messages

  • Le mois précédent, je reçois une proposition d’emploi de l’agence d’intérim PROMAN de Versailles, j’ai postulé, je les ai contactés par téléphone, afin de savoir, si ils ont bien reçus mon CV par mail, ils m’ont dit que non, j’ai renvoyé mon CV une seconde fois, pendant que j’étais au téléphone avec eux, j’ai redemandé, si ils l’avaient reçus, ils m’ont encore dit non, ce qui est faux, puisque je l’ai envoyé deux fois, elle m’a proposé de venir à l’agence, je n’ai pas mis ma photo, ils font peut-être un délit de sale gueule, ils ont du deviner que je ne suis pas jolie, je pense que c’est par rapport à ça, sinon, comment expliquer qu’avec mon nom à consonance étrangère, mon prénom idem, mon CV qui n’est pas riche en diplômes et en expériences, je dois bien le reconnaître, ils me proposent un poste d’opératrice de saisie, lui même sans diplôme et sans expérience ? Emploi qui n’est pourtant pas en contact physique avec des clients, si je n’ai pas mis ma photo sur mon CV joint Pôle Emploi, ce n’est pas plus un CV avec ma photo que je vais leur envoyer pour confirmer que le poste m’intéresse, ils ne fallait donc pas me faire de proposition, car ils m’ont fait espérer pour rien.

    Je rappelle la semaine suivante, ils me donnent une autre adresse mail, je renvoie mon CV à cette nouvelle adresse mail, je rappelle, elle me dit qu’elle l’a finalement reçu, quelques semaines plus tard, toujours aucune nouvelle, je me connecte sur le site Pôle Emploi, où j’ai reçu la proposition en question et je vois, candidature non retenue, sur la case suivi, il y avait écrit CV à transmettre au recruteur, ce que j’ai fait depuis le départ et en plus, on me fait passer pour une menteuse qui fait semblant d’être intéressée par l’offre et qui n’a jamais envoyé son CV, ce qui est complètement erroné, je l’appelle pour en connaître les raisons, elle me demande mon numéro, je le lui donne, elle me dit qu’elle me rappellera, mais je n’y crois pas, je sais qu’elle ne le fera pas, j’en ai marre, je ne les relancerai plus !!!

    Une semaine plus tard, comme je m’y attendais, elle ne m’a jamais rappelé.

    Ça fait déjà plusieurs fois que je les appelle et ensuite, on se demande pourquoi les demandeurs d’emploi finissent par abandonner les recherches, pourquoi faire chercher un emploi à des gens qui savent eux-mêmes qu’ils n’en trouveront jamais ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.