AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité
Accueil du site > Collectifs > CACC > Occupation d’une antenne ASSÉDIC

Occupation d’une antenne ASSÉDIC

Alès

vendredi 5 mars 2004, par le réseau d’AC !

Photos de l’occupation... .
Devant l’avalanche de sanctions contre les chômeurs .

Depuis l’instauration du PARE [1] qui est tout sauf un plan de retour à l’emploi..

Après la convention UNÉDIC de novembre 2002 qui fait que plus de 700 000 chômeurs ont vu leurs indemnisations amputés injustement et illégalement.

Devant la création du RMA, véritable cadeau aux patrons et véritable déclaration de guerre au monde du travail (aux smicards qui se verront chacun, remplacés plus ou moins rapidement par trois RMAstes).

Naturellement nous n’oublions pas la remise en cause des ASS [2] qui existent depuis 1981 et permettaient aux personnes ayant travaillé 5 ans sur les dix dernières années de bénéficier de cette allocation sans limite de temps et qui est ramenée aujourd’hui à deux ans seulement.

Enfin, à partir du 1er janvier 2004 870 000 personnes en situation de précarité vont se retrouver progressivement avec peu ou plus de revenus alors que le PARE leur garantissait environ 900 jours d’indemnités non dégressives. Certains perdent entre 7 et 24 mois d’indemnisation, sans parler de la rétroactivité de cette mesure qui obligera une partie d’entre eux à rembourser ce qu’ils leur revenait de droit.

Il s’agit d’un racket sur les cotisations des travailleurs avec ou sans emploi.

Aussi, devant ces multiples attaques contre eux, le Collectif d’Action Contre le Chômage et la Précarité d’Alès et des Cévennes a décidé que : « Trop c’est Trop ! » et a occupé les ASSÉDIC d’Alès pour faire remonter leurs revendications au plus haut niveau.

Nous remercions au passage les deux personnes ainsi que la Croix Rouge qui nous ont ravitaillé pour le repas de midi lors de cette occupation.

De bonne heure, vendredi matin, environ 30 chômeurs ont donc pris possession des ASSÉDIC d’Alès qui ont immédiatement fermé la grille empêchant une dizaine de retardataires d’être avec eux à l’intérieur.

Cette occupation a durée jusqu’à la venue d’une responsable de Montpellier ainsi que celle des ASSÉDIC d’Alès. Dès leur arrivées celles-ci ont reçues une délégation du Collectif d’Alès.

Nous leur avons signifier notre colère et déclaré que le comportement de l’UNÉDIC et des ASSÉDIC est inacceptable vis à vis des chômeurs et que ces organismes ne sont pas au-dessus des lois.

Nous avons fait remarqué qu’elles n’avaient pas le droit de rompre abusivement leur - contrat - le PARE passé entre les chômeurs et elles mêmes. « Dans un contrat, les deux parties ont des droits et des devoirs qu’elles sont tenues de respecter » que cette décision qui n’est, ni légale, ni légitime faisaient perdre à environ 850 000 personnes, entre 7 et 24 mois d’indemnités les laissant dans un dénuement total et l’impossibilité de faire face à leurs obligations financières quotidiennes. Pire, certains devront rembourser un trop perçu suite à la rétroactivité de cette mesure. On ne peut tuer les malades pour sauver l’hôpital !

Aussi, si nous acceptons la pratique d’un tel « basculement » c’est accepter demain que n’importe quel contrat soit unilatéralement remis en cause contre toute forme de droit.

Face à cette guerre ouverte aux travailleurs, avec ou sans emploi (RMI-RMA, ASS, Recalculés du PARE) nous appelons l’ensemble des personnes touchées et mise en risque de grande précarité de mettre sur pieds une riposte sociale et juridique à la mesure, et au moins égale à cette agression, avec notre soutien sans faille.

Le Collectif d’Action Contre le Chômage et la Précarité d’Alès et des Cévennes vous invite à une rencontre ce samedi 6 mars à la Bourse du Travail à 14 h 30 afin d’organiser cette riposte et de créer les dossiers nécessaires pour engager les procès contre L’UNÉDIC et les ASSÉDIC qui ont illégalement rompus les engagements qui vous liaient.

Toutes et tous refusons la précarisation des travailleurs avec ou sans emploi : RESISTONS !!!

- CACC (Collectif d’Action contre le Chômage d’Alès et des Cévennes) - 750 La Royale - 30100 ALÈS
- Contacts :

  • par téléphone : 04.66.55.82.26
  • par fax : 04.66.55.82.26
  • par mail.

Notes

[1] Plan d’Aide au Retour à l’Emploi.

[2] Allocation Spécifique de Solidarité.

Répondre à cet article