AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité

Accueil > ... > Forum 34446

EDF : dettes d’électricité, factures impayées, risques de coupure, refus de contrat ... Comment réagir ?

10 décembre 2010, 12:04, par BingBingLaDèche

Bonjour à tous ! J’ai par 2 fois connu des problèmes avec EDF. En janvier 2005, j’ai reçu une facture d’environ 200€, et je pensais naturellement la payer début février (sans retard), Nous vivions d’APL et de l’AAH. Mon mari avait travaillé avec une agence intérimaire. J’ai donc consciencieusement déclaré ces heures à l’ANPE, la CAF qui nous a arrêter dès Février l’AAH pour suspicion de fraude. Nous n’avions pas accompagné nos déclarations, des fiches de paye de mon mari et pour cause nous ne les avions pas reçu, ni les salaires d’ailleurs (Il a fallut plusieurs mois pour avoir les BONNES fiches de paye et la paye !). En attendant le rendez-vous avec l’assistante sociale, mon mari est allé prévenir l’EDF du retard inévitable et leur a proposé 30€. Mais l’agent d’accueil les a refusé et lui a bien fait comprendre que ce n’était pas le problème de l’entreprise. Une première lettre de rappel s’en est suivi. L’AS ayant compris que le dialogue avec la CAF était compliqué a obtenu une aide du secours catholique, et nous a envoyé chercher un chèque couvrant entièrement la facture. Mais ce chèque a été refusé à l’agence et l’électricité fut coupée. Quand il a été possible de revoir l’assistante sociale (week-end oblige) Elle n’avait jamais vu ça de sa vie. Nous n’avions pas fait l’autruche, nous avions proposé de l’argent même si ce n’était pas grand chose, nous n’avions qu’une petite facture, et n’en étions qu’au 1er rappel et un chèque était refusé car il venait d’une association ! Elle a téléphoné à un responsable d’EDF pour lui rappeler qu’il devait se rencontrer prochainement lors d’une table ronde en mairie avec tous les acteurs sociaux et qu’elle n’oublierait pas d’énoncer notre problème en exemple. Le chèque a été accepté et l’électricité rétablie l’après-midi même.
Nous voici en 2010, l’AAH c’est fini, mon mari travaille nous avons changé de région. Malheureusement quelques problèmes au travail. Mais l’entreprise consent un licenciement à l’amiable...puis revient sur sa proposition et pousse mon mari à la démission. Malgré le soutient d’un syndicat, les procédures sont longues et en attendant pas de salaires et impossible de travailler ailleurs puisque toujours lié par son contrat de travail. Donc Rendez-vous avec une assistante sociale qui nous apprend que nous avions droit au RSA. Puis nous lui expliquons qu’il y a 4 mois qu’on a pas reçu de facture EDF et qu’un agent étant venu relever les compteurs il y a 1 mois environ. EDF a reconnu ne pas avoir envoyé de facture et que celle-ci montait à 610€. Pour mettre en place un dossier d’aide à l’énergie, nous avons régler 61€. Nous avons reçu un courrier d’EDF (mais toujours pas de facture), nous expliquant qu’il n’avait enregistrer aucun règlement de notre part (ils ont vite été oubliés les 61€) et aucune nouvelles des services sociaux, en effet, l’AS a reporté plusieurs fois nos rendez-vous et n’a pas trouvé les documents que nous avions posé à l’accueil. On rencontre l’AS qui réagit aussitôt. Mais hier on nous baisse notre conso à 1KW. On a averti l’AS qui leur a rappelé qu’ils s’étaient mis d’accord sur le blocage de notre dossier en attendant la réponse pour l’aide. Une erreur ont-ils répondu ! J’attends un agent pour qu’il vienne rétablir le courant normal.
C’est pas évident de vivre sans électricité (chauffage, eau chaude, cuisson, en plein hiver de surcroit et avec un petit garçon qui aura 8 dans 3 jours), même si on est pas resté longtemps coupé mais c’est encore plus dur d’"avouer" ses problèmes de finance. Que ce soit au Assistantes Sociales, aux créanciers, aux amis ou à la famille qui se rendent compte de la situation (par exemple, pour faire un café avec seulement 1000watt,j’ai du tout éteindre pour mettre en route le micro-onde et surtout ne pas utiliser la Senséo 1450watts. Ben ça se remarque !) Même sur un site comme celui-ci, on juge, on ne s’imagine pas comment des choses pareilles arrivent. Si ça nous arrivent c’est qu’on la bien cherché et il n’y a pas de fumée sans feu.
Mon mari est enfin libéré de ses obligations envers son employeur mais parce qu’on a craqué et qu’il a démissionné. Pas de bol, on a plus de voiture et où l’on habite c’est indispensable pour lui retrouvé du travail. On croise les doigts pour en trouver une pas chère. On en a marre de vivre comme sur un fil. Bonne chance et bon courage à tous ceux qui galère.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.